Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Analamanga: appuis à la promotion sociale des femmes

Analamanga: appuis à la promotion sociale des femmes

L’atelier essentiel destiné particulièrement aux acteurs féminins de la microéconomie, initié par la Direction de la Promotion du travail décent au sein du ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’Administration, du travail, de l’emploi et des lois sociales, sera clôturé ce jour dans la capitale. Cette première édition d’Antananarivo sera transposée dans les autres villes, d’après le programme officiel du projet.

La mise en route des stratégies pour la concrétisation de la promotion sociale des travailleurs et la transition vers l’économie formelle se réalise au sein du ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’Administration, du travail, de l’emploi et des lois sociales (MFPRATELS).

La nécessité des appuis et formations adéquats, partant du ministère de tutelle et des entités privées plus engagées dans le domaine économique à l’endroit des groupes vulnérables, a été disséquée durant les 3 journées d’atelier organisé par la Direction de la Promotion du travail décent, depuis lundi, à Antananarivo.

Culture entrepreneuriale

Prévu se tenir dans plusieurs grandes agglomérations du pays, cet atelier se compose de trois grands modules de formation ou d’initiation à la culture entrepreneuriale, dont la comptabilité simplifiée, le montage de projet dans sa version simplifiée et les principes fondamentaux du droit du travail

Une cinquante de femmes entrepreneurs de la capitale, œuvrant  majoritairement dans l’économie à petite échelle pour subvenir à leurs besoins, ont bénéficié des échanges effectués durant la rencontre. Sans qualification pour devenir chefs d’entreprise, elles ont besoin d’accompagnements, et non d’assistanat, pour accroitre leurs capacités et compétences en la matière.

« Cet atelier vise à mettre à disposition des bénéficiaires des outils de gestion, nécessaires et indispensables à la conduite d’entreprises,  dans son esprit de promouvoir le travail décent par la promotion sociale des femmes », a expliqué  le directeur de la Promotion du travail décent, Cristelle Ramaroson, lors de la cérémonie d’ouverture.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.