Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Handball – Ccoi: les échanges à mettre en avant

Handball – Ccoi: les échanges à mettre en avant

La 18e édition de la Coupe des clubs de l’océan Indien (CCOI) débutera officiellement ce jour au palais des Sports de Mahamasina. Cinq pays seront à l’affiche, à savoir, Madagascar, La Réunion, Mayotte, Maurice et Seychelles.

«Les compétitions ne sont que des moyens pour atteindre notre but. La CCOI ne vise que la progression des entraîneurs, des arbitres et des joueurs. Ainsi, la relation entre eux est à mettre en avant», a fait savoir le technicien réunionnais, Erapa Stephane.

Sous cet angle, les meilleurs joueurs seront ainsi récompensés, de même que les arbitres dans le dessein de revaloriser cette disciplines dans l’océan Indien. C’est l’un des objectifs de l’Association handball de l’océan Indien (AHBOI).

Seule ombre au tableau. Aux dernières nouvelles, les Comores brilleront par leur absence. Etant sanctionnée suite à des litiges au sein de sa fédération, l’île sœur sera mise sur la touche.  Après 2016, Madagascar abrite de nouveau cette affiche. Une occasion pour les 4 clubs nationaux (THBC, As Tsiky, Cosfa et ASSM) engagés de monter sur le toit de l’océan Indien. En jouant à domicile, autant dire que tous les atous sont du côté de la Grande île.

 «L’Association handball de l’océan Indien (AHBOI) apprécie le fait d’organiser la Coupe chez nous. Presque tous les deux ans, on accueille la CCOI. Et force est de constater que la Fédération malgache de handball n’a pas les moyens d’engager des clubs aux différents tournois internationaux, c’est pourquoi une telle affiche est une aubaine pour se frotter avec les équipes des îles sœurs», a souligné le président de la fédération, Fidèle Aimé Razafintsalama.

Par rapport aux joueurs étrangers, les Malgaches possèdent un bon niveau. D’ailleurs, THBC a ravie le titre en 2016. «Même s’ils ne disposent pas de gabarits très physiques comme leurs adversaires, ils seront capables de les tenir tête.», a ajouté  Fidèle Aimé Razafintsalama. Il est quand même vu que les Réunionnais se démarquent avec leur niveau.

Sendra Rabearimanana

 

 

Les commentaires sont fermées.