Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Forum sur le trafic de tortues: le Dina «Sokake» à vulgariser

Forum sur le trafic de tortues: le Dina «Sokake» à vulgariser

A l’issue du forum national sur le trafic illicite des ressources naturelles, clôturé, hier, à Toliara, des participants ont réclamé la vulgarisation du Dina «Sokake» et de son intégration dans le «Dina be». Cela, pour plus d’efficacité dans la lutte contre le braconnage des tortues dans la région Atsimo Andrefana.

Ce pacte communautaire, homologué en octobre 2013, stipule effectivement une amende de 300.000 ariary par tortue saisie, auprès des braconniers pris en flagrant délit. Ces derniers ne sont pas les seuls sanctionnés car les consommateurs sont également condamnés chacun à 200.000 ariary.

Pour le cas des 7.000 tortues saisies dernièrement, les auteurs devraient ainsi s’acquitter de la somme de 21 milliards d’ariary, en sus de la peine et la condamnation prononcées par le tribunal.

Les amendes se répartissent comme suit : 20% pour les informateurs, 30% pour ceux qui ont procédé à l’arrestation, 15% dans la caisse du fokontany victime du braconnage, et le reste sera distribué au comité et aux autres intervenants dans la mise en application du Dina.

Protection des témoins

La protection des témoins et des informateurs a particulièrement été soulignée afin d’encourager la population locale à dénoncer les braconnages. La simplification des procédures et le déploiement d’un fonds d’urgence relatif aux arrestations ont également été avancés, sans oublier le partage d’informations venant de  la base, à l’instar des VOI, pour que les décideurs, comme la Direction régionale de l’environnement et des forêts (Dref) et les forces de l’ordre, prennent immédiatement les mesures y afférentes.

A l’issue de ce forum national, tous les participants, allant du comité de base (VOI) aux décideurs régionaux, nationaux et aux acteurs environnementaux, se sont engagés à suivre et mettre en pratique les résolutions communément prises.

Tolérance zéro

«Je prendrai de suite les mesures nécessaires pour qu’on comprenne que mon département ne prend pas à la légère ce genre de trafic où la tolérance est zéro», a précisé le ministre du MEEF, Guillaume Venance Randriatefiarison.

De conclure que des dispositifs ont déjà été pris pour renforcer les contrôles, si on ne parle que de la saisie de 18.000 tortues depuis le début de l’année et la mise en place d’un scanner biologique à l’aéroport d’Ivato, d’ici la fin de ce mois.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.