Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Consommation: 78,7 % des ménages utilisent des sels non ou mal iodés

Consommation: 78,7 % des ménages utilisent des sels non ou mal iodés

«Une bonne partie, soit 78,7% des ménages, consomme ainsi des sels pas suffisamment ou carrément non iodés, d’après le résultat d’une enquête menée en 2014», a souligné le directeur de cabinet du ministère de la Santé, le Pr. Willy Randriamarotia, hier, à Ambohidahy. Seule une frange minoritaire, soit près de 21,3%, a accès à des sels iodés respectant les normes requises.

Dans le dessein d’inverser cette tendance, un projet consistant à renforcer la teneur en iode des sels proposés sur les marchés est en cours, avec l’appui des partenaires, comme l’Unicef… «Des partenariats avec des entreprises producteurs de sels ont permis la remise aux normes de l’iodation du sel à Antsiranana et Morondava. Le même processus se poursuivra avec les producteurs à Toliara», a ajouté notre source.

En attendant, des sensibilisations du public sur l’usage des sels iodés seront menées, à l’occasion de la Journée mondiale d’élimination de la carence en iode, les 28 et 29 novembre prochains à Fianarantsoa, portant sur le thème «La consommation de sel iodé, garant du développement intellectuel des enfants et de la santé de tous».

Au programme figurent des campagnes de sensibilisation autour de ce sujet. Une activité qui sera suivie le lendemain par des conférences-débats sur «les impacts de la carence en iode», «l’iode et l’hypertension artérielle», «le processus d’iodation de sel dans les entreprises de production», ou encore «le contrôle de la qualité de l’iode dans le sel dès la phase de production jusqu’à la consommation»…

Une démonstration en la matière, par le biais d’un appareil de vérification  dénommé «Wyd», sera également menée à cette occasion.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.