Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Quand sport rime avec apports

Quand sport rime avec apports

Le match mettant aux prises les Barea de Madagascar et les Crocodiles du Nil de Soudan est toujours d’actualité. Les  Malgaches ont trébuché sur le score de trois buts à un sur leur propre pelouse mais, comme on dit, il y a des jours avec et des jours sans et les jours sans, faut faire avec. Sachant que les locaux sont déjà qualifiés pour la Can 2019, le match était sans enjeu mais très disputé. A la fin de la rencontre, la rage de vaincre des Soudanais a pris le dessus.

Comment peut-on expliquer cette défaite ? Il est trop facile de désigner un coupable. Peu avant le duel, le sélectionneur national a fait part de son appréhension et a mis en garde contre tout éventuel relâchement des efforts. Mais cela n’explique pas tout. Plusieurs facteurs sont à considérer pour ne parler que le côté organisationnel, vu que la fédération a été dissoute par la Fifa, quelques jours avant le match. Qu’à cela ne tienne, les jeux sont faits. Il est grand temps de se préparer pour la suite de la campagne africaine. Le chemin est encore long et le plus dur reste à faire.

En attendant, il faut reconnaître que l’actuelle formation de l’équipe nationale a réussi à faire vibrer la fibre patriotique de beaucoup de Malgaches. Le courage sans faille, la volonté sans  limite et les gestes de bonté de l’équipe ont été reconnus et admirés par tous et partout. Non seulement les protégés de Nicolas Dupuis ont réussi à planter le drapeau national sur l’arène footballistique de Cameroun, mais ils ont également provoqué un formidable élan de générosité et de solidarité, notamment en apportant leur soutien aux étudiants de Vontovorona et en lançant un appel à l’aide, en faveur d’un enfant malade. C’est une grande première, un match dans le match. Des gestes que nos politiciens doivent apprendre à imiter.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.