Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

En passant …

Devant la prolifération des constructions illicites sur les terrains des cités U, les étudiants logés dans les cités universitaires d’Antananarivo ont interpellé les responsables compétents, notamment au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), de l’Université d’Antananarivo et de la Direction  des domaines et de la propreté foncière.

Lors d’un point de presse organisé hier,  à Ankatso, leurs représentants ont donné un ultimatum d’une semaine à ces responsables afin qu’ils prennent les mesures nécessaires pour mettre fin aux phénomènes de squattérisation des terrains notamment à Ankatso I et II, Ambohipo, Ambolokandrina, Ambatomaro… Ils ont également accordé un délai d’une semaine pour que les squatters quittent les lieux. Au cas où rien ne serait entrepris, les étudiants passeront à la prochaine étape de leurs revendications.

 

 

Les commentaires sont fermées.