Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Droits de l’enfant: le secteur privé s’engage

Droits de l’enfant: le secteur privé s’engage

L’Unicef a lancé un appel particulier à l’endroit du secteur privé, afin d’investir pour chaque jeune et pour chaque enfant, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Enfance, célébrée dans la soirée d’hier, lors d’un forum à l’hôtel Colbert, Antaninarenina.

« Il est temps de changer la tendance avec la contribution de tous, dont le secteur privé », a soutenu le représentant de l’Unicef à Madagascar, Michel Saint-Lot. Il a lancé un appel solennel de partenariats afin de répondre à la situation critique des enfants et des jeunes malgaches d’aujourd’hui.

Sans attendre, quelques-uns n’ont pas tardé à se manifester. Sur ce, des jeunes entrepreneurs se sont engagés à changer le monde et bâtir une génération future.

Parmi eux, figure Matina Razafimahefa qui, à 20 ans, est à la tête de « Sayna », une start-up qui ambitionne d’aider les jeunes malgaches défavorisés à bénéficier d’une formation numérique qui va leur permettre de décrocher ensuite un travail au sein d’une entreprise.

Notons que, la Journée mondiale de l’Enfance est une journée d’action mondiale « pour les enfants, par les enfants ». Elle vise à sensibiliser le public et à collecter des fonds pour venir en aide aux millions d’enfants déscolarisés, privés de protection, d’accès à l’eau, à la santé et déracinés à travers le monde.

Cette année, l’Unicef invite le public à se rendre sur son site pour signer une  pétition mondiale afin d’interpeller les dirigeants du monde entier  à respecter les droits de chaque enfant.

Recueillis par Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.