Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Boeny- Marofoto: le désengorgement de la prison déclenché

Boeny- Marofoto: le désengorgement de la prison déclenché

La Cour d’appel de Mahajanga concrétise la politique qui consiste à réduire la surpopulation carcérale, annoncée par le ministère de la Justice. Des sessions spéciales ont débuté le 19 novembre pour désengorger la Maison centrale de Marofoto, en conformité aux droits au procès de plus d’une cinquantaine de prévenus.

Quatre sessions spéciales sont prévues jusqu’à la période des vacances judiciaires (à partir du 14 décembre), pour passer en procès plus de 50 prévenus de la Maison centrale de Marofoto, à Mahajanga, selon un calendrier établi par la Cour d’appel de la localité.

Ce programme stipule d’ailleurs que des magistrats de cette Cour d’appel seront en charge du fonctionnement de la Cour criminelle ordinaire et des mineurs, durant la période, tandis que la Cour criminelle spécialisée et aggravée sera du ressort du tribunal de Première instance de Mahajanga. Le chef de l’établissement pénitentiaire de Mahajanga se félicite ainsi de la tenue de ces sessions périodiques, pour alléger les charges liées à la gestion de ses pensionnaires vu que les prévenus sont en surnombre par rapport aux condamnés, selon les statistiques qu’il a révélées.

«Cette initiative résulte de l’application de la politique du ministère sur la valorisation des droits humains en milieu carcéral, par le jugement dans le délai légal des prévenus mais aussi pour respecter le droit des détenus d’être fixés sur leur statut», a-t-il expliqué.

A l’instar des autres établissements pénitentiaires malgaches, celui de Mahajanga détient actuellement 1.578 pensionnaires pour une capacité d’accueil de 360 individus.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.