Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic de bois de rose: un bateau suspect repéré au large de la côte Est

Trafic de bois de rose: un bateau suspect repéré au large de la côte Est

Un grand navire nommé Flying, d’origine inconnu, rode depuis un mois sur la côte Est malgache, au large de la Baie d’Antongil. L’on sait actuellement qu’il attend le moment opportun pour l’embarquement d’une importante cargaison de bois de rose du côté de Mananara Nord. Face à cela, la Chef du gouvernement Christian Ntsay a dépêché Trozona, le patrouilleur de la Marine, pour surveiller la zone.

Le bateau Flying aurait été contacté par les trafiquants de bois précieux de l’Est du pays pour la récupération d’une importante cargaison de bois de rose, plus précisément 100 tonnes, à Mananara Nord. L’on sait également que deux vedettes rapides (Meva 3 et Meva 4) font le va-et-vient depuis ce temps dans cette zone pour faire l’étude de terrain et se chargeront de l’acheminement des rondins de bois précieux jusqu’au Flying. Toutefois après un mois de présence signalée sur la côte Est, l’embarcation des bois précieux n’a pas toujours été réalisée grâce à l’envoi du Trozona. Selon les informations filtrées, l’opération de transbordement des bois précieux était planifiée la veille de la dernière élection présidentielle.

A chaque fois que la Primature ordonne l’interception du Flying, ce dernier quitte la zone économique exclusive de Madagascar. Ce qui empêche les autorités de l’arrêter. Les trafiquants auraient des bras longs au niveau des autorités chargées de l’opération pour être informés à tout moment de la mobilisation des garde-côtes à la poursuite du Flying.

Par rapport à la situation, le Chef du gouvernement Christian Ntsay a indiqué qu’il ne tolèrera pas ce trafic de bois précieux et avise aux trafiquants de renvoyer le Flying d’où il vient, car le transbordement des rondins de bois de rose ne se réalisera jamais du fait que la zone et les bateaux sont actuellement sous surveillance des gardes-côtes de la Marine malgache.

Ando Tsiresy

 

 

Les commentaires sont fermées.