Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Dans le cas d’un second tour: la Ceni procèdera à l’audit de son logiciel

Dans le cas d’un second tour: la Ceni procèdera à l’audit de son logiciel

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) entend rattraper ses erreurs lors du premier tour du scrutin du 7 novembre dernier.

De nouvelles dispositions seront adoptées par l’organe électoral, « Dans le cas d’un deuxième tour de la présidentielle, la Ceni entend effectuer un audit du logiciel de traitement des résultats », a indiqué le vice-président de la Ceni, Philibert Hervé Andriamanantsoa, joint au téléphone hier.

Cependant, « nous ne savons pas ce que la HCC va décider mais nous anticipons », a-t-il ajouté « Un audit international sera organisé », a-t-il expliqué avant de souligner que le logiciel en question a déjà passé un audit interne. « Nous allons faire en sorte que la procédure soit contradictoire pour assurer le traitement des résultats ».

Dans tous les cas, la Ceni poursuit ses activités, notamment la révision annuelle de la liste électorale, à partir du 1er décembre. Et cela n’a rien à voir avec la tenue encore incertaine du deuxième tour. « Des dispositions seront adoptées, notamment en termes de sensibilisation, d’enregistrement auprès des fokontany ou encore d’intégration de certains électeurs », a fait savoir le vice-président de l’organe.

Cela, afin d’éviter les erreurs constatées dans la liste actuelle qui, notons-le, sera utilisée pour le second tour (s’il y aura) et les élections avant mai 2019. La procédure d’inscription volontaire sera toutefois maintenue à défaut de texte, souligne la Ceni. A noter que la révision de la liste sera clôturée provisoirement le 31 janvier prochain et définitivement le 15 mai.

T.N

 

Les commentaires sont fermées.