Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Monnaie: la dépréciation de l’ariary se poursuivra jusqu’en 2019

Monnaie: la dépréciation de l’ariary se poursuivra jusqu’en 2019

Une forte dépréciation de l’ariary face aux monnaies de référence, comme l’euro et le dollar, est constatée sur le Marché interbancaire de devises, depuis le début du mois. Une situation plus ou moins prévisible en cette période de fin d’année, d’après les économistes.

4175 ariary, c’est la valeur de la monnaie nationale face à l’euro au niveau du cours de référence des devises de la Banque centrale d’hier. Vendredi encore, l’euro coûtait 4150 ariary. Mais au début du mois, sa valeur face à cette monnaie de référence était déjà de 4080 ariary.

La perte de la valeur de l’ariary par rapport à l’euro et au dollar, en ce dernier trimestre de l’année, est déjà pressentie. La Banque centrale a d’ailleurs évoqué une « saisonnalité» en cette période, une situation due par l’accélération des importations et des biens d’équipements.

Achat des produits pétroliers

D’après les analyses des économistes, l’importation des produits pétroliers, dont le prix ne cesse d’augmenter, explique également cette forte perte de la valeur de l’ariary. Or, presque la moitié des devises dans le pays servent aujourd’hui à acheter des produits pétroliers. La note de conjoncture économique de la Banque centrale, sortie le 2 novembre dernier, confirme cette situation en soulignant que «Les paiements d’importations d’énergie sont restés prépondérants et ont connu une hausse de 21% pour se situer à 443 millions de dollars US cette année».

Le même rapport montre que l’ariary s’est déprécié de 6,2%  par rapport au dollar US (3 431 ariary, en fin septembre, contre 3 230,2 ariary, fin décembre 2017) et de 3,3% par rapport à l’euro (3 988,4 ariary, fin septembre contre 3 862,9 ariary, fin décembre 2017).

Une situation qui perdurera en 2019

En outre, cette dépréciation de la monnaie nationale se poursuivra en 2019. Le projet de Loi de finances 2019 explique cette situation par le creusement continu du déficit de la balance commerciale, la dépendance de Madagascar vis-à-vis des aides extérieures ainsi que la bonne santé du dollar américain au niveau du commerce international.

Ainsi, les cotations prévisionnelles en fin de période 2019 sont de 5 025 ariary pour le DTS et de 3 444 ariary pour le dollar US en termes de glissement annuel, soit une hausse respective de 4,4% et  3,7% comparée aux estimations en décembre 2018.

 

R.R.

Les commentaires sont fermées.