Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Secteur Agricole: l’Agriculture climato-intelligente à promouvoir

Secteur Agricole: l’Agriculture climato-intelligente à promouvoir

La deuxième phase du projet Manitatra visant à mettre à l’échelle l’Agriculture climato-intelligente (ACI) face au changement  climatique, est désormais opérationnelle.

La phase II du projet Manitatra s’étalant sur trois ans (2018-2021) et financé par le Marché commun de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique Australe (Comesa) et de l’Union européenne, a été lancée officiellement à Antsirabe le 15 novembre dernier.

Le programme compte augmenter en nombre et en superficie les techniques d’agriculture durable, en particulier l’ACI, en vue de s’adapter aux changements climatiques ainsi que d’améliorer la sécurité alimentaire.

Sur le plan technique, l’adaptation au changement climatique se fera à travers le développement de l’agriculture et la conservation intelligente des sols et forêts dans les zones cibles du projet.

Madagascar occupe en effet actuellement le 5e rang mondial des pays les plus exposés aux risques dus au changement climatique, selon le classement de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Ces trente dernières années, «des aléas naturels, notamment les sécheresses, tremblements de terre, épidémies, inondations, cyclones et températures extrêmes, ont causé des dommages économiques de plus de 1 milliard USD à Madagascar et le secteur agricole figure parmi les secteurs durement touchés», toujours selon la FAO.

Renforcer les moyens de subsistance

 L’adoption des techniques d’ACI s’avère être une solution pour renforcer les moyens de subsistance et assurer la sécurité alimentaire des petits producteurs dans le pays. Dans ce sens, le projet  Manitatra s’inscrit dans le cadre du programme pilote ACI, coordonné par le Comesa dans cinq Etats membres, à savoir Seychelles, Swaziland, Ouganda, Zimbabwe et Madagascar.

A Madagascar,  ce programme se propose de valoriser les expériences du précédent projet GCCA (Manitra 1), mis en œuvre durant la période de 2014-2016 dans huit communes de deux régions contrastées, à savoir le Moyen-Ouest du Vakinankaratra et la région Atsimo Atsinanana.

 

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.