Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Diabète: le coût du traitement s’élève à 100.000 Ariary par mois

Diabète: le coût du traitement s’élève à 100.000 Ariary par mois

Il faut prévoir au moins 100.000 ariary par mois pour pouvoir suivre un traitement du diabète.

«Rien que le coût d’un flacon d’insuline avoisine les 35.000 ariary. Et pour certains patients, il leur faut deux injections par mois, en particulier ceux qui nécessitent une injection à vie », a fait savoir le Dr Haja Ramamonjisoa, de l’Association malgache contre le diabète (Amadia), en marge de la Journée mondiale de lutte contre le diabète, organisée par les « Léos » et « Lions » clubs des zones 13,31, 32 et 33 du district 417, samedi dernier à l’HJRA Ampefiloha,

A cela s’ajoutent des autres coûts médicaux relatifs à la surveillance du taux de glycémie ainsi qu’aux frais de déplacement des patients pour rejoindre le centre de soin.

Un décès toutes les 7 secondes

Le diabète cause un décès toutes les 7 secondes dans le monde. A Madagascar, 6% de la population sont diabétiques, selon le rapport de l’OMS en 2016, soit 2% de plus qu’en 2014. Ce taux est plus élevé chez les femmes en surpoids, avoisinant les 20%, avec une prévalence de 26,7%, contre 13,7% chez les hommes. Ce qui signifie que cette maladie commence à gagner du terrain dans le pays.

A cause de cette hausse, l’Amadia invite tout un chacun à se faire dépister, au même titre que le traitement du Sida ou de la tuberculose. Tel était d’ailleurs l’un des thèmes des conférences-débats à l’HJRA.

Dépistage et sensibilisation

Il a été rappelé que cette maladie est le premier facteur de la cécité, de l’amputation, de la morbidité cardio-vasculaire, de l’insuffisance rénale chronique et bien d’autres. Un dépistage gratuit avec prise en main de suite des malades si le test s’avère positif, a en outre été organisé à cette occasion.

Les organisateurs ont été appuyés par des partenaires, à l’instar de l’Amadia, la Fondation Telma et le Repdia. Une vingtaine de stands ont ainsi accueilli les visiteurs et quelque 1.000 personnes ont été les bénéficiaires.

Sera R.

 

Les commentaires sont fermées.