Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Conservation des dugongs et herbiers marins: des pas franchis via les projets financés par GEF

Conservation des dugongs et herbiers marins: des pas franchis via les projets financés par GEF

Quelques sites de conservation dans le pays ont franchi des étapes importantes dans la conservation des mammifères marins, dont les Dugongs, des espèces en voie de disparition, ainsi que leurs habitats, comme les herbiers marins, grâce aux projets «Dugong et Seagrass conservation project» : Enhancing the conservation effectiveness of seagrass ecosystems supporting globally significant populations of  Dugong accross the Indian and Pacific oceans basins», financés par Global environment facility (GEF).

Les partenaires qui ont contribué à ce projet dans le pays,  à savoir le ministère  de l’Environnement, de l’écologie et des forets (Meef), WCS, Cosap Sahamalaza, Blue Venture, Réseau Mihari et l’ONG Conservation centrée sur la communauté (C3).., ont dressé un bilan positif de leurs interventions, lors d’un atelier de restitution nationale de ce projet, la semaine dernière à Besarety. A noter que ce projet entre dans le cadre du Programme des Nations unies pour l’Environnement(Unep).

Mis en œuvre dans sept pays, entre autres, Malaisie, Mozambique, Sri Lanka et Madagascar…ce programme de conservation est assisté sur le plan technique par le Secrétariat de l’Unep, «CMS Dugong Mou».

Capitalisation des acquis

A cette occasion, des échanges d’expériences ont eu lieu entre les parties prenantes, tout en capitalisant les acquis et les bonnes pratiques en vue des perspectives de Conservation de Dugongs et herbiers marins.

En somme, le projet a amélioré la connaissance de la population sur le Dugong à Madagascar et a pu promouvoir la participation des communautés et l’implication de l’Etat dans la conservation de cette espèce et de son habitat.

Particulièrement pour C3, ses interventions dans le parc  marin de Nosy Hara, depuis janvier 2016 à septembre 2018, se sont avérées fructueuses. Cela consiste notamment à utiliser la méthode «Seagrass watch» pour renforcer les capacités de Madagascar national parks (MNP), des Comités locaux des parcs (CLP) et du Comité d’orientation et de soutien aux aires protégées (Cosap), ainsi que les pêcheurs locaux, dans le suivi de l’utilisation des équipements et engins de pêche pour la conservation et le maintien de la diversité des herbiers marins.

A cela s’ajoutent le développement des activités alternatives génératrices de revenus et l’amélioration des services sociaux : éducation et santé… Des activités qui ont pour objectifs principaux de réduire la pression sur les ressources marines.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.