Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La Ceni sur la défensive

La Ceni sur la défensive

Depuis la tenue du scrutin du 7 novembre, la Ceni continue d’essuyer des critiques. Après le clan Ravalomanana, c’est au tour du camp Rajoelina de hausser le ton face à la situation, notamment par rapport au manque de transparence de la commission électorale, d’une part et à la lenteur de la sortie des résultats, d’autre part.

Face à la pression, la Ceni a ainsi annoncé que les résultats pourraient être publiés plus tôt que prévu, soit avant le 20 novembre. «A l’allure où l’on travaille, les résultats pourraient sortir d’ici vendredi», a fait savoir hier le vice-président de l’organe, Thierry Rakotonarivo, à Alarobia. En effet, «la Ceni traite actuellement près de 3.500 PV par jour, ce qui fait un total de près de 20.000 ce jour (ndlr : hier)», a-t-il poursuivi.

La Ceni n’aura plus qu’à traiter près de 6.000 Procès-verbaux (PV), pour les deux prochains jours. L’ organe électoral n’a jusqu’à maintenant constaté qu’un seul PV de carence de la part des SRMV. «Il semblerait qu’aucun membre de bureau de vote n’ait été présent pour signer le PV et ce dernier n’a donc pas pu être validé», a expliqué le vice-président de la Ceni, en indiquant qu’il s’agit d’un bureau de vote dans le district d’Ikalamavony.

En ce qui concerne la requête de certains candidats sur l’octroi des PV, Thierry Rakotonarivo a tenu à souligner que les PV en question appartiennent à la Ceni et sont utilisés à des fins administratives. «Si les candidats ont besoin de PV, ils peuvent s’adresser aux SRMV, qui ont également une valeur originale», a-t-il indiqué. «Nous ne pouvons non plus donner les nôtres de peur qu’ils soient falsifiés», a-t-il conclu.

 

 T.N

 

 

 

Les commentaires sont fermées.