Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Accès aux services financiers: l’Etat compte doubler le taux

Accès aux services financiers: l’Etat compte doubler le taux

Approuvée par le Gouvernement en mai dernier, la Stratégie nationale d’inclusion financière de Madagascar (Snim), mise en œuvre sur la période 2018-2022, a été lancée officiellement hier. Sur ce, l’Etat compte doubler le taux d’accès des adultes aux services financiers, passant de 29% à 45%.

«La réticence d’une grande partie de la population à confier son argent aux institutions financières et  le coût onéreux des services  expliquent le faible niveau d’inclusion financière à Madagascar», d’après Tiana Ramparany, premier responsable au niveau de la Coordination nationale de la finance inclusive (CNFI) à Madagascar, à l’occasion de la présentation de la Snim hier, à l’hôtel Colbert Antaninarenina.

En effet, le paysage financier à Madagascar montre, ces dernières années, des services financiers   très diversifiés et en pleine croissance.  D’après les chiffres de la CNFI, on compte actuellement 11 banques territoriales à Madagascar, 25 institutions de micro finance avec plus de 800 points de services et 5 compagnies d’assurance.

Ajouté à cela, le mobile banking est aussi en pleine expansion actuellement, avec plus de 8 millions de comptes ouverts dont 1,3 million de comptes actifs.

Coordination

Mais, en dépit de ce développement remarquable des institutions financières, une grande proportion de la population malgache est toujours exclue des services financiers. Force est de constater que l’accès aux services financiers à Madagascar reste bien inférieur à la moyenne en Afrique subsaharienne qui est de 43%.

La  Snim compte ainsi apporter une meilleure coordination des interventions de tous les acteurs du secteur financier. «Sur les cinq années de mise en œuvre de cette nouvelle stratégie, nous avons fixé notre vision d’augmenter de 16 points le taux des adultes malgaches qui accèdent aux services financiers formels», a poursuivi Tiana Ramparany.

La Snim est constituée de trois axes stratégiques : l’éducation financière et la protection des consommateurs, l’accès à l’utilisation des services financiers, le renforcement des politiques, cadre légal, règlementaire et institutionnel.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.