Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mois de la photographie: les images parlent plus que les mots

Mois de la photographie: les images parlent plus que les mots

La 9e édition du festival « Sar’nao », dans le cadre du mois de la photo, a débuté hier à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT) Andavamamba. Cette année, le comité d’organisation, dirigé par Fidisoa Ramanahadray, a choisi le thème « cultures et traditions ». Selon lui, « les images invoquent davantage les messages que les mots ».

«A chaque photo exposée, le photographe partage sa vision et inspire le public. Ainsi, même en étant analphabète, la personne arrivera à déchiffrer le message véhiculé », a annoncé Fidisoa Ramanahadray dans son discours lors du vernissage des deux expositions « Regards croisés » et

« Sambatra ». Il a ainsi souligné l’importance du choix des photos exposées au grand public.

« Regards croisés »

En collaboration avec l’AFT, le comité a effectué hier le vernissage de deux expositions. La première, intitulée

« Regards croisés », a été réalisée par de nombreux photographes réunionnais. « Ce projet a débuté il y a trois ans, en collaborant avec des partenaires dans diverses zones

de l’océan Indien. L’objectif est justement de partager les cultures et les traditions de chaque pays, région et espace », dixit Hobisoa Raininoro. 56 clichés axés sur trois thèmes (l’alimentation, les lieux de vie et les métiers manuels) y sont exposés.

« Sambatra » by Henitsoa Rafalia

La seconde exposition est assurée par Henitsoa Rafalia. Il présente, à travers une vingtaine de photos, l’une des coutumes de la région Antambahoaka, dénommée « Sambatra ». « Mon objectif est de partager cette culture et cet univers, qui restent encore méconnus du grand public », a annoncé le photographe. En réalité, « la photographie crée des liens entre le peuple et les photographes. Dans chaque photo, la perception du public est toujours différente », a conclu Iman Noël, adjointe déléguée générale de la fondation Alliance française.

Ces deux expositions prendront fin le 24 novembre. Par ailleurs, d’autres expositions auront lieu dans d’autres sites, dans le cadre de ce festival « Sar’nao ».

Holy Danielle

 

 

Les commentaires sont fermées.