Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Girofle: 40% de la production mondiale viennent d’Analanjirofo

Girofle: 40% de la production mondiale viennent d’Analanjirofo

Madagascar est le deuxième producteur mondial, après l’Indonésie et le premier exportateur de clous et d’essence de girofle. Aussi, l’huile essentielle de feuilles de giroflier de Madagascar est la plus prisée au monde avec un taux d’eugénol, un composé aromatique très utilisé en pharmacie, qui est proche de 80 % à Madagascar contre 70 % en Indonésie.

Pourvoyeuse de devises, la filière fait jeu égal avec la vanille, avec environ 100 millions de dollars en valeur d’exportation, chaque année. Elle représente aujourd’hui une source de revenus régulière pour plus de 31.000 producteurs et de ménages malgaches.

La majorité des 1.300 tonnes de clous de girofle exportées par la Grande île chaque année viennent d’Analanjirofo. Cette quantité représente environ 40 % de la production mondiale.

A Madagascar, la saison de récolte et de maturité des girofliers coïncide avec celle du litchi, l’autre grande ressource de la région. Toutefois, le vieillissement des plantations, les aléas climatiques et les maladies menacent la filière. Les producteurs semblent avoir négligé la préservation de cet arbre, si précieux, qui affiche également un potentiel cinq fois plus élevé que la vanille. A noter que les clous de girofle sont principalement exportés vers l’Inde et Singapour.

Arh.

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermées.