Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

D’une campagne à l’autre

D’une campagne à l’autre

Des politiciens poursuivent leur campagne pour la présidentielle après les élections. Initiative plutôt surprenante sinon que l’objectif sorte de son cadre initial.

De vastes campagnes de dénigrement ont fait place aux campagnes électorales après les publications des résultats bruts collectés. Aux abois, des adversaires mis hors circuit font feu de tout bois, frappant sans discernement, au risque d’essuyer des retours de manivelles plus catastrophiques encore. Accuser à tort des notables d’un clan, par exemple, déshonore une communauté ethnique entière, avec les conséquences prévisibles pouvant en découler. Les critiques émises sur d’éventuelles partialités d’organisation des élections ne sont pas non plus de bonne facture dans la mesure où la communauté internationale et les partenaires techniques et financiers misent sur leur crédibilité. Les lois sur la communication et la cybercriminalité vantées sur les toits en son temps n’ont rien à dire sur la situation violant sciemment les règlementations réputées staliniennes pour l’assainissement du secteur. Le « deux poids, deux mesures » transparait en toile de fond si l’on se rappelle des moments où les autorités ont sévi pour condamner des citoyens avec moult explications sur la gravité de l’infraction.

Dénigrer devient donc banal en période électorale à condition qu’on le fasse sur une cible autorisée à ce que l’on voit depuis les élections où certains sont sortis de la campagne électorale pour une campagne de dénigrement.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.