Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ancien proche du HVM: Mbola Rajaonah frappé d’IST

Ancien proche du HVM: Mbola Rajaonah frappé d’IST

L’operateur économique Mbola Rajaonah vient d’être frappé d’IST. Il pourrait s’agir d’un règlement de compte politique venant d’en haut lieu.

Selon les informations qui circulent sur la toile hier dans la soirée, l’ancien proche conseiller de la présidence HVM vient d’être frappé d’Interdiction de sortie du territoire (IST) de la République de Madagascar, jusqu’à nouvel ordre. La décision est signée par Tianarivelo Razafimahefa, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, en date d’hier.

Jusqu’ici, les raisons de cette mesure ne sont pas encore officialisées. Mais il n’en demeure pas moins que d’après des sources proches du dossier, cela fait suite à l’existence des fraudes à la douane impliquant Mbola Rajaonah et à une instruction émanant d’en haut lieu.

Plus d’un parle même  d’une réponse aux trahisons de cet opérateur économique de la part de l’actuel locataire d’Ambohitsirohitra et de son prédécesseur. Et pour cause, ces derniers n’auraient pas supporté les divulgations des secrets liés à l’ancien Chef de l’Etat. Et de surcroît, Mbola Rajaonah aurait financé la campagne de Ravalomanana.

Des casseroles

Il est à signaler que cette personnalité avait à la fois été un proche conseiller de l’ancien couple présidentiel et un soutien financier du parti HVM. Il serait donc au courant de divers «dossiers» du régime. Pour autant, l’opérateur économique traîne aussi de nombreuses casseroles et c’est pour cette raison qu’il vient d’être frappé d’IST.

Quoi qu’il en soit, il se pourrait que Mbola Rajaonah soit réellement le principal bailleur du camp Ravalomanana. Sous cet angle, cela remet en cause la capacité de l’ancien président de trouver des alliées. En effet, sentant que le vent ne souffle plus du côté du HVM, l’operateur économie aurait changé de camp à la veille de la campagne électorale pour rejoindre le clan Ravalomanana.

Il appert, pour autant, que cette personnalité a soutenu les cinq années du régime HVM dont les résultats médiocres ne sont plus à commenter. Le score du candidat de ce parti illustre parfaitement son incompétence.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.