Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Slalom: Mika, dans la compétition depuis deux ans

Slalom: Mika, dans la compétition depuis deux ans

Le Slalom Défi Tac’s a complètement chamboulé la vie de Mika Rasoamaromaka.  A vrai dire, au volant d’une Citroën C2, il a débloqué son compteur ce week-end. Ainsi, avec sa première victoire face au champion national, notre pilote n’est pas prêt d’oublier ce moment de gloire.

La famille Rasoamaromaka continue son parcours étincelant dans le slalom. Pour Mika, les deux jours du championnat marqueront sa carrière. Ainsi, cette victoire a été une énorme satisfaction et une grande fierté pour ce jeune pilote. «Ce slalom sera inoubliable», a partagé Mika.

Le Slalom Défi Tac’s, une expérience inédite

Cette 6e manche du Championnat de Madagascar des slaloms était très spécifique sur ses expériences de conduite. A rappeler que Mika a mené la course depuis les essais chronos du premier jour. Durant la première manche, il a également maintenu le cap. Quant au deuxième jour, être en lice face au champion national, Tsiory Rakotomiarana, l’a mis sous pression. «Se mesurer au champion Tsiory était nouveau pour moi. Cette situation m’a gravement impressionné. Il est évident qu’une simple erreur était inévitable. Heureusement, avec l’aide de mon équipe, on a remporté la victoire», a développé Mika.

En réalité, ce résultat était tant espéré pour le pilote de la Citroën C2. Comme sa voiture était prête depuis longtemps, il n’a attendu que le championnat. «Les préparations mécaniques étaient finies depuis septembre. Mais aussi, pour améliorer mes performances, j’ai dû effectuer un bilan de mon parcours. Et puis, plus je participais au slalom, plus mes expériences s’amplifiaient  aux niveaux pilotage et technique», a-t-il ajouté.

Le slalom, une maladie

«Le slalom est la passion de mon père. On peut dire que c’est comme une maladie. Et, il nous l’a transmise», a avancé Mika. A noter que le père de Mika, Hery Rasoamaromaka, est le grand pilote «Hery Be». Il a ainsi initié Mika et son jumeau Faniry depuis leur enfance.

De fil en aiguille, les jumeaux ont continué leur parcours pour améliorer leur exploit. «Nous avons suivi un stage de découverte du rallye en 2015 à Drive Control en France. Et depuis, nous n’avons pas raté les stages plus performants. Pour mieux  approfondir cette passion, nous sommes entrés dans la compétition à l’âge de 14 ans» a-t-il expliqué.

Dans deux ans, un as à l’étranger

Ce jeune âgé de 16 ans est actuellement en classe de première. Après son Bac, Mika projette de poursuivre ses études à l’étranger. «Ce serait l’idéal de pouvoir rouler à l’étranger, comme Hugo Louvel, tout en continuant les études. Mais, mon ambition se porte sur une carrière marquant l’histoire du rallye mondial»» a-t-il avoué.

Mais d’ici peu, son objectif est de réaliser un meilleur résultat pour la saison prochaine. «Mon niveau a pu augmenter grâce aux concurrents comme Aro Kiady Rajemison et Elvis Danielson. Malgré tout, être ravi Champion de Madagascar serait la meilleure des choses», a-t-il conclu.

Sendra Rabearimanana

Les commentaires sont fermées.