Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tsiperifery: des projets de domestication

Tsiperifery: des projets de domestication

Deux projets de recherche et de développement lancés depuis 2017, DomeTsip et CapeTsip, ont permis d’enclencher le processus de domestication du Tsiperifery, ce poivre endémique de Madagascar, sur quatre sites pilotes dans l’Analamanga, le Vatovavy-Fitovinany, l’Analanjirofolo et la Sava.

La filière tsiperifery constitue une activité génératrice de revenus pour les exploitants agricoles et ce, en sus de la riziculture ou encore de la culture de vanille comme dans la Sava. Actuellement, l’épice est juste cueillie par les paysans et vendues tout de suite à des collecteurs. La Cirad recommande une étape de transformation au niveau des exploitants agricoles.

Les dernières prospections de marché montrent qu’en prix Fob au départ de Madagascar, l’exportation se fait entre 17 et 30 euros le kilo. Et d’après les enquêtes faites par le Cirad, en sortie d’un importateur, le prix monte entre 40 à 50 euros le kilo et à la vente en détail, il affiche une moyenne de 187 euros/kg, soit 25% de plus que le prix il y a deux ans. Tout cela pour dire que la filière se porte bien en Europe, les prix continuent de monter et la demande devient importante.

Arh.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermées.