Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ceni – Corruption: Hery Rakotomanana dément les rumeurs

Ceni – Corruption: Hery Rakotomanana dément les rumeurs

Vers la fin de la semaine dernière, des rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux, selon lesquelles les membres de la Ceni auraient perçu une certaine somme d’argent de la part d’un candidat. Des informations inexactes et sans preuves, selon le président de la Ceni.

Les réseaux sociaux restent apparemment le moyen le plus efficace pour répandre toute information, utile ou pas. Vendredi dernier, les internautes se sont régalés à la suite d’une publication qui a fait l’objet de plusieurs partages et qui a fait parler d’elle. Il s’agit en fait d’une information selon laquelle certains membres de la Ceni auraient reçu une forte somme d’argent de la part d’un candidat voulant être favorisé par rapport aux autres.

Une information immédiatement démentie par l’organe en question. «Nous constatons à présent que des individus malintentionnés tentent de propager des informations inexactes et inadmissibles pour nous discréditer», s’est indigné le président de la Ceni, Hery Rakotomanana, samedi dernier, lors d’une rencontre avec la presse. Ce dernier exige ainsi des preuves des faits annoncés. «Certains affirment même avoir vu cette transaction de leurs propres yeux. Si cela a réellement eu lieu, je demande à ces personnes de me répondre clairement, quand et où cela s’est-il passé?».

Les PV originaux attendus

Quoi qu’il en soit, les opérations de comptage des voix se poursuivent au sein de la Ceni. «Nous sommes critiqués de toute part, mais nous sommes aussi dans l’obligation de respecter les textes en vigueur», s’est défendu le numéro un de l’organe électoral. Hery Rakotomanana a ainsi expliqué que les textes en question stipulent que la Ceni dispose de 7 jours après la réception du dernier pli des SRMV pour publier les résultats provisoires des élections. «Cela implique que nous devons attendre l’arrivée des PV originaux avant de comptabiliser les voix». D’ailleurs, tant que les PV originaux ne sont pas entre les mains de la Ceni, ils seront considérés comme des PV de carence et ne seront pas comptés parmi les voix.

La Ceni souhaite ainsi mettre certaines choses au clair. «Les PV que les candidats diffusent ne sont pas fiables car ces derniers se contentent de prendre des photos et de faire le décompte», a expliqué Hery Rakotomanana.  Il appelle ainsi les citoyens à se fier uniquement sur les publications de la Ceni, bien que celles-ci prennent un peu de temps. Néanmoins, la Ceni assure que les résultats seront officiellement au complet d’ici 20 novembre. «Rien ne sert de courir si c’est pour mettre le pays en danger», a-t-il conclu.

 

Tahina Navalona

 

Les commentaires sont fermées.