Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: commission Municipale et Commission Consultative de Tamatave (2)

(Suite.)

Pour éviter le retour, toujours à redouter, de pareil sinistre et favoriser la reconstitution de cette flottille de première utilité, l’aménagement d’un bassin abri a été maintes fois demandé à l’autorité supérieure. Bien que le principe en ait été adopté il n’a été suivi jusqu’à ce jour d’aucun commencement d’exécution. Si, en raison de leur importance, les travaux de construction du port ne peuvent, dans les circonstances actuelles, être exécutés, il n’en est pas de même de ce bassin abri, qui ne nécessiterait que des travaux relativement peu importants et assurerait aux chaloupes, chalands, goélettes et tous bateaux côtiers, un refuge indispensable. L’Assemblée se permet d’insister auprès de M. le Gouverneur Général pour la solution immédiate de cette question étant bien entendu que la construction de ce bassin ne serait que l’amorce des travaux du port à laquelle elle demeure intimement liée et que ceux-ci devront être poursuivis dès que possible dans le plus grand intérêt non seulement de la région de Tamatave mais de la Colonie tout entière.

À son tour M. le Gouverneur Général déclare que les crédits nécessaires à la construction du bassin abri demandé par l’Assemblée ont été inscrits au Budget de l’an prochain ; bien que l’exécution des travaux soit subordonnée à la possibilité de se procurer les matériaux nécessaires, la totalité de la dépense à envisager pour l’année a été prévue.

En ce qui concerne le port, M. le Gouverneur Général estime avec l’Assemblée que Tamatave doit être le premier port à créer dans la Colonie. Cette ville, reliée à Tananarive et a la région des Hauts Plateaux par le chemin de fer T. C. E., est déjà en état de profiter pleinement d’un port, ce qui n’est pas le cas pour d’autres régions assurément intéressantes, mais où le trafic maritime n’est susceptible d’atteindre tout son rendement qu’après l’exécution de travaux de pénétration importants.

Mais la question est loin d’être résolue. On en est encore à se demander sur quel point de la rade il faut créer le port.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.