Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: commission Municipale et Commission Consultative de Tamatave (1)

M. le GouverneurGouverneur Général Schrameck a reçu, au GouvernementGouvernement Général, MM. les Membres de la Commission Municipaleet de la Commissioncommission Consultative de Tamatave, qui lui ont été présentésprésenté par M. de Laborderie, Administrateur-Maire.

M. le Gouverneur Général dit qu’il est heureux de recevoir les Corps constitués de Tamatave et qu’il se tient à la disposition de l’assemblée pour examiner les questions qu’elle désire lui soumettre.

M. de Laborderie, Administrateur-Maire, donne alors successivement lecture de l’exposé des divers desiderata exprimés dans le procès-verbal de la séance des Commissions MunicipaleCommission Municipale et ConsultativeConsultative du 28 septembreSeptembre1918. Quiqui sont :

Port et Bassin-abri pour Flottille. – Prolongement de la Route de Melville. – Pangalanes du Sud. – Prolongement dudu Canal du Nordnord jusqu’à Tamatave. – Redressement du Quai de la Douanedouane et Construction d’undu Hangar. – Gros Remorqueur de Haute Mer. – Caisse d’Assurance Locale pour Bateaux Côtiers. – Main-d’œuvre. – Banque d’Émission. – Abattoir. – Poste. – Colis Postaux. – Insuffisance des Locaux. – Éclairage Électrique.

  1. Port et bassin abri pour flottille

Il est indispensable de ne pas perdre de vue la question de la construction du port, depuis longtemps déjà à l’étude. Tamatave est le grand port naturel de la Côte-Est, c’est ledébouché normal des produits d’une grande partie de la région côtière et des Hauts-Plateaux ; ses opérations sont déjà considérables mais elles sont rendues longues et difficiles par une rade peu sûre qui oblige les bateaux à mouiller loin des quais et nécessite toute une flottille de chaloupes et chalands. Ces embarcations elles-mêmes, ainsi que les nombreuses goélettes assurant le trafic côtier, ne trouvent à Tamatave qu’un abri fort précaire Au cours du cyclone de l’an dernier plusieurs goélettes ont été complètement détruites. Ce fut un véritable désastre pour la navigation au cabotage.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.