Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fête de la Toussaint: des Malgaches restent fidèles à la commémoration

Fête de la Toussaint: des Malgaches restent fidèles à la commémoration

Malgré un certain manque de ferveur, enregistré chaque année, beaucoup de Malgaches ont encore honoré hier leurs proches disparus.

Très tôt hier, les routes menant vers les périphéries de la capitale ont connu un certain encombrement. Certes, c’était différent des embouteillages de tous les jours, mais cela a démontré l’enthousiasme de certains gens à honorer leurs morts.

«La commémoration ne se limite pas à une visite familiale au cimetière, au dépôt de fleurs et à l’entretien des tombes. C’est aussi une occasion de se rencontrer entre familles et de se rappeler des souvenirs», a souligné un père de famille rencontré sur la RN1, accompagné de sa famille et muni de quelques pots de fleurs.

Il faut noter aussi que la fête de la Toussaint coïncide avec la fin du mois et qui est aussi le dernier jour férié de l’année, avant la rentrée scolaire pour certains élèves. Une situation qui encourage des familles à se lancer dans une dernière échappée ensemble, le beau temps aidant.

Par ailleurs, comme il s’agit également de la fête de tous les saints, des messes de commémoration ont eu lieu dans plusieurs églises catholiques. C’était une occasion aussi pour les enfants de recevoir leur première communion.

Déception des marchands de fleurs

Malgré cette situation, les marchands de fleurs font de moins en moins de recette. D’après leurs témoignages, leurs clients s’amenuisent de plus en plus chaque année. Il faut reconnaitre aussi que de simples particuliers profitent de la fête de la Toussaint pour se lancer dans ce marché. Sans parler de l’existence de nouveaux marchands au niveau des quartiers, comme c’est le cas à Ampatitatafika où la commune a ouvert un marché aux fleurs le long de la RN1, presque identique à celui d’Anosy.

Une gerbe de fleurs est vendue actuellement à partir de 1.000 ariary, 3.000 ariary le pot et les couronnes à partir de 5.000 ariary. Une hausse des prix d’au moins 35% par rapport à l’année dernière. Le lys, l’arôme et le statice sont parmi les fleurs les plus demandées.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.