Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

IEM-Andry Rajoelina: les soutiens affluent

IEM-Andry Rajoelina: les soutiens affluent

Partis politiques, associations, mais également élus n’ont pas hésité à apporter leur soutien à Andry Rajoelina. Preuve du succès de son projet, à travers l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM).

Depuis que Andry Rajoelina a déclaré sa candidature au palais des Sports Mahamasina, les soutiens affluent de toute part. Celui de l’Armada n’est plus un secret. Ce dernier étant à côté du candidat n°13 depuis toujours.

Parmi les membres de l’Armada figurent le parti Hiaraka Isika, du général Camille Vital, mais également du MMM, dirigé par Hajo Andrianainarivelo, sans oublier Avana du Dr Jean-Louis Robinson et le parti Vert d’Alexandre Georget. D’autres ont par la suite suivi le pas, notamment Freedom, dirigé par Lalatiana Rakotondrazafy. Cette dernière ayant indiqué vouloir tout mettre en œuvre pour faire élire son candidat.

Le parti Républicain a également récemment déclaré son soutien au candidat du TGV/ Mapar. A noter que les membres du parti Républicain sont issus du Leader Fanilo.

Des élus

Plusieurs élus manifestent également leur volonté de soutenir Andry Rajoelina pour la présidentielle du 7 novembre. Outre les maires, des députés ont également grossi le rang, qui notons-le, étaient étroitement liés à l’ancien président de la République, actuellement candidat à sa propre succession.  Il s’agit, entre autres, du député Harijaona Andriarimalala, dit Jaona Elite, Siteny Andrianasoloniako et la députée Kathy.

Après cela, Andry Rajoelina a également pu recevoir l’appui de divers groupements, comme les notables et les associations féminines que le couple a récemment rencontrées à l’Arena Ivandry.

Les élections n’étant pas uniquement l’affaire des Malgaches, la diaspora a également tenu à contribuer à la campagne du candidat n°13  pour la présidentielle. Celle-ci ne manque aucune occasion pour faire parler du candidat, non seulement à travers des manifestations comme les flashs mobs, mais également sur les réseaux sociaux.

Rakoto

 

 

Les commentaires sont fermées.