Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Gallieni à Tamatave (17)

(Suite et fin.)

Colons et indigènes de Tamatave, vous vous êtes grandement honorés en lui élevant ce monument de pieuse et fidèle reconnaissance.

Que son souvenir nous guide. Il nous dictera nos devoirs envers Madagascar et envers la France éternelle !

À l’issue de l’inauguration du buste du Général Gallieni, le Gouverneur Général a adressé le câblogramme suivant au ministre des colonies :

« Aujourd’hui a été inauguré sous ma présidence à Tamatave un monument érigé à la mémoire du Général Gallieni par les colons et indigènes de la province. À l’issue de cette solennité qui avait attiré une affluence considérable, j’ai à exprimer au Gouvernement les sentiments de reconnaissance et d’admiration pour nos héroïques soldats et pour leurs valeureux chefs, pour les vaillants soldats et chefs de nos alliés, qui animent la Colonie tout entière. Nous y joignons, en vous priant de la transmettre à M. le Président du Conseil ministre de la guerre, l’assurance de notre respect et de notre dévouement au Gouvernement, dont le clairvoyant patriotisme et l’autorité ont rétabli la fortune de nos armes pour assurer au monde une ère de justice et de liberté. »

Nécrologie

Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances a le regret de porter à la connaissance de la Colonie le décès de M. Leclère (Léopold-Jean-Frédéric-Vincent), chargé du service des archives et de la bibliothèque du Gouvernement Général, né le 17 décembre 1872 à Saint-Benoît (Réunion), survenu le 26 septembre 1918 à Tananarive.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

La cargaison du « Bankoku-Maru »

La vente des marchandises du Bankoku-Maru a eu lieu avec succès à Majunga ; de l’avis de personnes compétentes, les assureurs ne perdront rien ; tissus, liquides, papiers ont été enlevés avec entrain par les commerçants et particuliers, heureux de pouvoir profiter de l’aubaine en ces temps de pénurie et de disette où rien n’arrive plus, à Majunga surtout.

Le produit de la vente s’est élevé à environ 475 000 francs.

Ajoutons que c’est à la demande du Syndicat des chargeurs à Tananarive que ces marchandises ont été réalisées à Madagascar et non à Zanzibar comme il en était question en principe.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

 

 

Les commentaires sont fermées.