Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Cup Of Titans: les bodybuilders malgaches étincelants

Cup Of Titans: les bodybuilders malgaches étincelants

Le bodybuilding malgache a marqué les esprits le week-end dernier à La Réunion. L’équipe malgache rentre avec des médailles sur le cou à l’issue de la première édition de la Cup of Titans, dont une en or remportée par  John Mario alias Bigman (-75 kg).

Contre vents et marées, la commission malgache de bodybuilding a réussi à relever son pari ! Moins lotis que leurs adversaires réunionnais, mauriciens et seychellois dans la préparation, faute de moyens, les bodybuilders malgaches ont renversé la vapeur sur la scène de compétition.

Certes, une petite délégation de cinq athlètes a défendu l’honneur de la Grande île lors de cette compétition inter-îles de l’océan Indien. Mais au vu des résultats, les Titans malgaches peuvent en être fiers.

Trois des cinq compétiteurs malgaches ont terminé sur le podium dans leur catégorie de poids respective. Mais, celui qui a brillé en Or n’est autre que le mondialiste Bigman chez les -75 kg. Seul contre tous, il a fait étalage de sa maîtrise du posing pour s’imposer devant les redoutables Mauriciens entre autres.

Son compagnon de lutte Fortunat Joseph Andriantsilavina a également fait forte impression lors de son entrée en la matière. Sauf qu’il lui a manqué de peu pour suivre le pas de Bigman sur la plus haute marche de sa catégorie (-80 kg). Au final, il a fini second, la médaille d’argent autour du cou.

La troisième médaille malgache a été l’œuvre du grand Tsilah Kely. Indomptable sur le plan national chez les lourds de 85 kg, il a dû s’employer pour arracher une place sur le podium face aux bodybuilders des îles sœurs, la troisième synonyme de médaille de bronze.

Le Top 5

A défaut de médailles, les résultats des deux bodybuilders malgaches alignés chez les -70 kg que sont Zoe Pradellain et Tolotra Rabarinjaka ne font qu’améliorer le bilan de la délégation malgache en terre réunionnaise. En effet, aucun des bodybuilders malgaches en lice n’a terminé au-delà du Top 5. Tolotra Rabarinjaka a ravi le 4e rang devant Rehozoe Pradellain.

«Tous nos efforts ont apporté leurs fruits malgré les difficultés rencontrées lors de la préparation de cette compétition», a fait savoir le président de la commission, Georgii Vernier.

Naisa

Les commentaires sont fermées.