Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Energies renouvelables: miser sur les mini-réseaux et les hybrides

Energies renouvelables: miser sur les mini-réseaux et les hybrides

Les opportunités d’investissements restent énormes dans le secteur énergie, étant donné que le taux d’électrification global du pays ne dépasse pas les 15%. Outre les grands projets d’investissement entrepris dans le cadre des partenariats public-privé, les mini-réseaux et les hybrides intéressent davantage les opérateurs et associations.

Pour booster le développement du secteur des énergies renouvelables, les promoteurs misent sur le renforcement de la compétitivité du secteur privé. Pour ce faire, l’Economic development board of Madagascar (EDBM), en partenariat avec le Programme de développement de projet de la German energy solutions initiatives et le Projet de promotion de l’électrification par les énergies renouvelables (Perer), mis en œuvre par l’agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), a organisé du 23 au 25 octobre un atelier d’échanges et de formation à l’hôtel Carlton Anosy.

Informer les acteurs du secteur privé sur les initiatives et opportunités possibles dans le domaine des énergies renouvelables, notamment les mini-réseaux et les hybrides, a été à l’ordre du jour.

«L’atelier était une occasion pour renforcer la compétitivité du secteur privé malgache dans le secteur énergie, en

augmentant ses connaissances techniques et en favorisant le partage d’expériences entre les professionnels nationaux et internationaux», a expliqué Verohanitra Andriambolanoro, chargé du portefeuille sectoriel Energie de l’EDBM. D’où, la mise à jour également de l’annuaire des acteurs du secteur énergie – édition 2019 à Madagascar.

Besoin de financement

Depuis 2016 à ce jour, 67 nouvelles entreprises œuvrent dans le secteur énergie dont 26 se sont spécialisées dans la production, selon les chiffres fournis par l’EDBM. Mais, les coûts d’investissement demeurent souvent importants.

Concernant les problèmes du transport et de la logistique rencontrés par les investisseurs, les participants à cet atelier en ont touché un mot. Ils ont également évoqué un besoin de fortes subventions pour les petits investissements, surtout pour les localités très éloignées. Le besoin de financement pour les études sur terrain ou encore le conflit d’intérêts des bénéficiaires sont une autre paire de manches. Les opérateurs demandent aussi des assurances d’investissement.

Arh.

 

 

Les commentaires sont fermées.