Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Feux de contre-saison: autorisés selon l’ordonnance n° 60-127

Feux de contre-saison: autorisés selon l’ordonnance n° 60-127

D’après l’ordonnance n° 60-127 du 15 octobre 1960, fixant le régime des défrichements et des feux de végétation, les feux de contre-saison sont autorisés librement dans des zones délimitées par des responsables forestiers sur des périodes fixes, suivant la province. Une ordonnance qui n’est pas encore abrogée, de source auprès du MEEF.

L’alinéa 3 de cette ordonnance stipule que «tout feu de renouvellement de pâturage devra être exécuté, soit librement, au cours des périodes fixées chaque année par province (feux de contre-saison), soit sur autorisation dans certains cas particuliers, en dehors de ces périodes».

Durant la première République, les éleveurs et les agriculteurs ont appliqué à la lettre ce texte sans pour autant causer des dégâts comme c’est le cas actuellement. Les feux ont toujours été maitrisés.

Toutefois au fil des temps, certains d’entre eux ont considéré que les prairies en dehors des zones délimitées par les responsables forestiers, appartenaient également à tout le monde comme étant un lieu de pâturage. Du coup, cela a favorisé la propagation des feux de brousse.

Cependant, par peur d’être appréhendés, les auteurs se défilent une fois les feux déclenchés. L’incendie serait difficile à maîtriser, ravageant parfois des hectares de forêts et des habitations.

«Cette situation s’explique aussi par le fait que les feux de brousse sont un message de mécontentement des gens, lancé à l’endroit des dirigeants », a indiqué le 5 octobre Benohery Wilson Andriambololona, directeur de la revalorisation des ressources forestières, lors de l’émission «Ambarao» sur la radio Alliance92. Ce dernier a précisé que les expériences vécues ont permis de conclure qu’à chaque période électorale, les feux de brousse font toujours rage.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.