Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Poedie-Lazon’Ady: quatre vieux briscards se produisent en live

    Poedie-Lazon’Ady: quatre vieux briscards se produisent en live

    A l’occasion de l’événement mensuel du Faribolana Sandratra, des anciens poètes dont Riso Lalason, Tsitohery, Aro et Gazela Meva, refont surface ce samedi et donneront un spectacle ensemble au Cercle germano-malagasy / Goethe Zentrum (CGM/GZ) Analakely. Ils en profiteront pour effectuer une promotion de leur livre intitulé «Lazon’Ady».

    «Lazon’Ady» ou combat de longue haleine. Les quatre poètes ont choisi ce titre parce qu’ils sont tous membres du Faribolana Sandratra depuis les années 90. «Les nouvelles générations du cercle nous ont sollicités de préparer ce projet,  constitué d’un livre et d’un spectacle de déclamation des poèmes», a fait savoir Riso Lalason.

    Ce spectacle s’annoncera plus interactif avec le public. D’après ce poète en effet, «la déclamation sera réalisée avec d’autres membres du cercle. Nous allons également inciter le public à discuter sur le thème annoncé, entre autres, la littérature et le poème. Des chanteurs, tels que Haingo animeront en outre la scène».

    Des anciennes œuvres déclamées

     «Lazon’Ady» ne contient pas de nouvelles créations de ces anciens grands poètes. Le cercle a décidé de le rééditer pour montrer au public actuel quelques uns des œuvres qui ont marqué le monde de la littérature malgache des années 90. «Certaines de ces œuvres sont parues dans des journaux ou dans des livres», a ajouté notre source.

    En ce qui concerne Riso Lalason, le poète compte actuellement rééditer ses anciens livres et poèmes. Par ailleurs, « je continue toujours d’écrire des nouveaux ouvrages actuellement, mais malheureusement, à cause des charges de la vie quotidienne, je ne peux pas me focaliser uniquement sur ce projet», a-t-il conclu.

    Holy Danielle

    Les commentaires sont fermées.