Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ankiz’mozika Festival: la première édition était sensationnelle

Ankiz’mozika Festival: la première édition était sensationnelle

Objectif atteint ! La première édition de l’événement Ankiz’Mozika festival a séduit hier le public du Skatepark Ankadifotsy. Treize groupes issus des écoles et centres de musique y ont participé.

La première édition d’ Ankiz’Mozika était sensationnelle hier. Chaque prestation des enfants a séduit le public et les membres du jury qu’il était assez difficile de sélectionner les cinq meilleurs groupes. «Je pense que tous ses enfants sont déjà des gagnants. Monter sur scène et affronter un large public ne sont pas choses faciles. Donc je félicite tous les participants», a annoncé Hanna Schüle, directrice du Cercle germano-malagasy / Goethe Zentrum (CGM/GZ), lors de son discours. Ayant étudié le piano pendant dix ans, cette dernière n’a jamais osé jouer devant un public et actuellement, elle ne connait qu’un seul morceau en piano.

Divers genres de musique

Ce festival est réservé uniquement aux enfants de 7 à 13 ans et «ce fut une opportunité de détecter les relèves», a indiqué l’un des organisateurs, vu la participation de divers enfants talentueux qui adoptent des styles variés.

Jejy Musique a présenté cinq petits musiciens déjà multi-instrumentalistes. Après avoir interprété un morceau de classique aux violons, les mêmes petits se lançaient par la suite dans d’autres instruments, tels que la trompette, le clavier, la valiha… De leur côté, les enfants de l’association Soamiely ont également offert une prestation surprenante.  Se spécialisant dans le «vakondrazana», ils sont les relèves exceptionnelles de Mpihira gasy.

Quant à l’école de Rakoto Frah dénommée Solofo Mandimby, elle a offert un show digne d’un groupe déjà professionnel. Mais les deux frères de Zik Maestro ne sont pas en reste ! Ils ont envoûté le public en interprétant un Kalon’ny fahiny. Et enfin la petite Notahiana, élève d’Andry Michaël a joué du jazz et a stupéfié tout le monde avec son animation et son style plein d’improvisation.

Ces cinq groupes ont été les lauréats de cette première édition, quoique chaque participant ait obtenu un lot.

«Malheureusement, nous n’avons eu qu’un laps de temps relativement court pour organiser le tout et lancer un appel à toutes les écoles de musique. Dans les prochaines éditions, nous allons inviter le plus tôt possible les participants», a conclu Ranja Raveloson du CGM/GZ.

 

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.