Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Nantes: 10 ans de réclusion criminelle pour un pasteur malgache

La cour d’assises de la Loire-Atlantique a prononcé, mardi dernier, 10 ans de réclusion criminelle à Richard Andriason R., un pasteur d’origine malgache de 66 ans d’une petite église évangélique à Nantes, accusé de viol d’une jeune paroissienne de 19 ans. En plus de son incarcération, il devra payer 18.000 euros à la victime, également d’origine malgache, à titre de dommage et intérêt et 1 euro symbolique à sa mère. Il perd définitivement le droit d’exercer ses fonctions de pasteur à la sortie de sa détention.

Violée pendant plus de deux ans

La jeune ouaille, issue d’un milieu très pratiquant, a été soumise à des viols chaque semaine pendant plus de deux ans. Elle a été persuadée par le pasteur qu’elle sera son successeur. Pour cela, elle devait avoir des relations sexuelles avec lui. Des relations sexuelles qu’il disait à but spirituel pour convaincre la victime de se donner à lui. La jeune apprentie verrouille même la porte de sa chambre durant les supposant séances d’apprentissage pour que personne ne viennent les déranger. La jeune fille était totalement sous l’emprise du pasteur, a indiqué la représentante du parquet.

Pasteur du «Christ pour tous»

Richard Andriason R. était un ancien responsable de banque avant son arrivé en France en 1998. Suite au décès de sa première femme, avec qui il a eu cinq enfants, il a décidé de plonger dans la foi et de «prêcher l’évangile». Il a ensuite pris une deuxième épouse et obtenu trois autres enfants. C’est ainsi qu’il avait pris la tête du «Christ pour tous», une église évangélique sise à Nantes, composée d’une trentaine de fidèles. Ces derniers se réunissaient chez les parents de la victime par faute de locaux.

ATs.

Les commentaires sont fermées.