Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Gallieni à Tamatave (7)

(Suite.)

Et, Messieurs, quelles comparaisons ont dû faire ceux d’entre vous qui, il y a 20 ans, ont vu Tamatave, simple bourgade alors, devenir en quelques années, une ville riante et coquette. Cette transformation rapide n’est due qu’au Général Gallieni ; c’est bien en effet à lui que nous devons nos rues empierrées, nos jardins, nos places, nos promenades, nos avenues et notamment, ce beau boulevard qui porte son nom et près duquel ce monument a été dressé. N’est-ce pas lui aussi qui a donné une si vive impulsion à la colonisation dans la région de Tamatave.

Oui, il aimait cette ville et son affection a même suscité des sentiments d’envie, de jalousie ; bien, plus, après avoir quitté Madagascar, il continuait à s’intéresser à notre cité, s’inquiétant de ses progrès, de son développement ; un mois à peine avant sa mort, n’écrivait-il pas à la municipalité que, malgré la gravité des événements, sa pensée allait souvent vers nous.

Et vous, Malgaches, vous qui avez gardé si justement le culte du Général Gallieni dont le souvenir est impérissable, même chez les peuplades les plus lointaines et les plus reculées de l’Île, dans le village le plus infime, le plus isolé, chaque fois que, passant sur cette place, vous regarderez en haut de ce piédestal, pensez avec reconnaissance au grand et glorieux Français qui a rétabli l’ordre dans votre pays, qui vous a garanti la liberté, la sécurité de vos personnes et de vos biens et qui a su établir une justice qui s’applique également à tous et qui est distribuée avec droiture et impartialité ; pensez à celui qui a aboli l’esclavage et qui vous a arrachés à un régime d’oppression et de tyrannie et vous a apporté, dans les plis du pavillon tricolore, les bienfaits de la liberté et de la civilisation.

Messieurs, Je n’ai un mot à ajouter.

Au nom de la ville et de la province de Tamatave j’adresse tous mes remerciements à Monsieur le Gouverneur Général Schrameck ; à Messieurs le président et les membres du Comité qui ont bien voulu se charger de l’érection de ce monument ; à tous les souscripteurs.

Je me fais aussi un devoir de rendre un hommage mérité au sculpteur Maillard, dont l’œuvre est la fidèle image des traits énergiques du Grand Général.

 

(À suivre.)

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.