Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sambava: scandales en cascade

Sambava: scandales en cascade

Nouveau rebondissement dans le scandale ayant secoué récemment la Commune urbaine de Sambava. Dès sa mise en liberté provisoire, le maire a adopté une attitude jugée provocatrice par la population.

La mise en liberté provisoire du maire de Sambava, François Toto, dit Gida, prévu être placé en détention provisoire pour une durée de 8 mois à la mi-septembre, provoque des remous dans sa commune depuis la semaine dernière.

En plus de s’étonner de cette mesure, alors que le concerné est suspecté de détournement de deniers publics, suite aux rapports d’inspection dressés par des inspecteurs diligentés par le Trésor public, beaucoup se disent offusqués par les battages médiatiques, qualifiés d’agressifs, menés par cet élu présenté sous la bannière du parti Leader Fanilo, dans lesquels il accuse journalistes et autres fonctionnaires d’être à l’origine de ses maux.

D’un coup, les contribuables commencent aussi à douter de la crédibilité de la Justice après ses déclarations publiques sur l’influence de ses relations dans ce milieu, expliquant la faveur qui lui a été accordée.

D’autres dossiers

Le contexte oblige donc la population à solliciter plus d’éclaircissements sur différents points de cette affaire, dont l’issue des investigations menées par la Bianco dans les services de la Commune urbaine de Sambava. Des sources sûres ont révélé que les investigations procédées durant un mois par les agents de l’antenne du Bianco d’Antsiranana touchent également des réclamations relatives à la gestion de la vente de terrains municipaux et des autorisations d’exploitation de licence de transport par des bajaj qualifiés d’illégaux dans la circonscription de Sambava.

 Manou

 

 

Les commentaires sont fermées.