Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Reforme du programme scolaire: l’informatique et l’économie au lycée

Reforme du programme scolaire: l’informatique et l’économie au lycée

Les reformes du programme scolaire, conformément au Plan sectoriel de l’Education (PSE), prennent effet à partir de cette année scolaire 2018-2019. Elles visent  à améliorer l’insertion professionnelle des futurs diplômés et à  répondre aux besoins du pays en matière de développement.

Depuis des années, ce fut à partir de la classe de première que les élèves ont eu à choisir entre les séries littéraire (L) et scientifique (S). Dorénavant, ils doivent faire ce choix dès la Seconde. D’après les réformes à entreprendre, une nouvelle matière sur l’Organisation, société et économie (OSE) figurera dans leur programme. «L’orientation des élèves vers des filières qu’ils excellent en vue de leur insertion professionnelle, devait commencer dès la classe de seconde», a expliqué un pédagogue.

«Ces reformes ont été validées mercredi dernier, à l’occasion d’une séance de travail menée par les techniciens du ministère de l’Education nationale (Men), des représentants des Partenaires techniques et financiers (PTF) et des écoles privées», a pour sa part informé un responsable du Men.

Sous cet angle, outre l’OSE, des nouvelles matières seront également enseignées, notamment l’éducation à la citoyenneté, qui à partir de cette année scolaire, sera devenue une matière à part entière. Les apprenants auront aussi l’opportunité de se familiariser avec l’informatique. A ce sujet, un nouveau module sur la Technologie d’information et de la communication (Tic) sera également intégré au programme scolaire, ainsi que les Sciences économiques et sociales (SES).

«Ces reformes feront l’objet d’une observation auprès de quelques établissements publics et privés durant cette année scolaire, avant d’être appliquées au niveau national. Une phase qui sera précédée d’une formation à l’endroit des enseignants», a enchaîné notre source. Avant d’ajouter que «le ministère va également mener une reforme du  cycle terminal, c’est-à-dire, la première et la terminale, respectivement en 2020 et 2021».

Les enseignants armés de formations

En vue d’atteindre les objectifs du PSE, qui consistent notamment à améliorer la qualité de l’éducation, les enseignants dans neuf régions (Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Atsinanana, Analanjiforo, Sofia, Boeny, Atsimo-Atsinanana, Ihorombe, Atsimo-Andrefana) bénéficieront de trois types de formation, dans le cadre du Programme d’appui à l’éducation de base (Paeb) financé par la Banque mondiale.

Le premier type de formation, destiné aux enseignants de T1 et T2, au nombre de 27.700, consiste à améliorer les premiers apprentissages de la lecture, l’écriture, le Malagasy, le Français et les mathématiques. Le second, sur les Mallettes pour enseigner les Mathématiques et le français, en faveur des  6.000 enseignants de T3 à T5 tandis que le troisième, une extension de la Formation à distance des enseignants du primaire (Foad) bénéficiera à quelque 3.500 enseignants cibles.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.