Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Météo: une violente averse de grêle s’abat sur la capitale

Météo: une violente averse de grêle s’abat sur la capitale

Une intense averse de grêle a frappé hier, la capitale et ses périphéries.  Des phénomènes impressionnants immortalisés par les internautes, qui n’ont pas manqué de poster les photos du déluge sur les réseaux sociaux.

Une ville sous un manteau blanc. La grêle a surpris les tananariviens hier, vers 15h30. Des grêlons gros comme une balle de ping-pong, se sont abattus dans plusieurs quartiers d’Atsimondrano, notamment à Tanjombato, Iavoloha, Andoharanofotsy, Itaosy,  Ambohimamory, Ampitatafika, Ifarihy Ankaraobato et Itaosy.

Ce phénomène quasi-inattendu s’est également produit  dans d’autres localités comme Alasora, Soavinimerina, Androndra, Mahazo, Ankadindramamy, Ambolokandrina ou encore Tsimbazaza. En seulement quelques minutes, les rues ont été recouvertes de glaçons.

«D’après les prévisions météorologiques, des averses étaient bien attendues sur la capitale et ses environs, mais pas la grêle, dont la taille nous a également surpris», a avoué une mère de famille du côté Andoharanofotsy, qui s’est dépêchée pour récupérer ses enfants, encore à l’école à ce moment-là.

Cependant, «un tel phénomène est tout à fait prévisible en cette période d’intersaison, particulièrement dans les zones de haute altitude, comme les Hautes terres», a souligné Roger Randriamanantena, technicien de la Direction générale de la Météorologie, joint hier, au téléphone.

«Cela résulte du phénomène climatologique. Mais il s’avère difficile de prévoir un risque de forte grêle car le temps nécessaire pour traiter toutes les données est relativement court, soit entre 12 et 24 heures. Au-delà de 48 heures, les informations ne sont plus fiables et pertinentes», a-t-il poursuivi.

Vers un épisode de grêle

Aucune information officielle n’a été filtrée sur les dommages occasionnés par cette pluie de grêle. Toutefois, d’après le maire de Soavina Atsimondrano, Rigobert Rakotoarisoa, ce phénomène a provoqué la destruction totale de la culture, notamment dans le fokontany d’Ambohidahy.

Des champs de cultures sont également touchés dans les zones agricoles de la commune rurale d’Ampitatafika, d’après les informations émanant des présidents des fokontany. Mais les bilans officiels sont encore attendus, selon le maire Rado Ramparaoelina.

La pluie est au rendez-vous

A cause du passage d’un front dans la partie Sud du pays, les pluies vont continuer à s’abattre dans plusieurs régions de l’île, dont à Antananarivo et ses environs, tout au long de cette semaine, d’après les prévisions des techniciens de la Météorologie. «Il se pourrait que ces précipitations s’accompagnent encore de grêle, notamment sur les zones de haute altitude, comme Analamanga,  Vakinankaratra, Itasy et Bongolava», a souligné Lovandrainy Rakotoarison, prévisionniste.

 

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.