Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Décollage économique: le Crem interpelle les candidats à la présidentielle

Décollage économique: le Crem interpelle les candidats à la présidentielle

Le Cercle de réflexion des économistes de Madagascar (Crem) interpelle, en cette période électorale, les candidats à l’élection présidentielle sur les réels défis économiques qui attendent les prochains dirigeants du pays.

Les économistes malgaches, réunis au sein du Crem, ont présenté à nouveau les résultats du mémorandum relatifs aux conditions de décollage économique de Madagascar hier, à Antsahavola. Et ce rapport est mis à la disposition des 36 candidats.

Les économistes, membres du Crem, restent confiants quant au développement économique de la Grande île, dans la mesure où plusieurs conditions sont à respecter. Et cela malgré l’extrême pauvreté, l’endettement, la recrudescence de la corruption… D’après les allocutions de Rado Ratobisaona, président de cette plateforme, «Le développement de Madagascar est tout à fait possible. Voilà pourquoi nous remettons les résultats de ce mémorandum économique aux 36 candidats à l’élection présidentielle en cette période de campagne électorale».

Indépendance financière

L’indépendance financière, c’est la première condition avancée par le Crem pour permettre un réel décollage économique. Et cela, à travers la mobilisation et l’exploitation de toutes les ressources internes du pays. «Madagascar devrait mieux exploiter  toutes ses ressources. Cela laisse entendre en premier lieu les ressources minières, marines…. Mais la mobilisation du capital humain devrait être également une priorité», a poursuivi le président du Crem.

Promotion de la production et la transformation

Par ailleurs, cette plateforme, qui réunit les économistes malgaches, estime également que la promotion de l’agriculture, l’élevage et la pêche, en parallèle avec la promotion de la production industrielle, est une urgence actuellement.

D’après toujours Rado Ratobisaona, «Le développement de la production agricole et la transformation industrielle permettront de réduire les importations du pays et de relancer le secteur des exportations».

Le mémorandum pour les conditions de décollage économique de Madagascar est le résultat du Forum économique national organisé par le Crem, les 26 et 27 mars derniers, dans la capitale, auquel décideurs politique, partenaires techniques et financiers (PTF), organisation de la Société civile ou encore de simples citoyens ont pris part.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.