Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Festival Sôrogno: Ambanja tombe sous le charme de Daphne

Festival Sôrogno: Ambanja tombe sous le charme de Daphne

Le festival Sôrogno a atteint samedi son summum au stade minicipal d’Ambanja. En tête d’affiche de cette édition, Daphne s’est également affirmée comme l’une des sensations actuelles dans la sphère de l’afro pop.

Fraîchement débarquée de Nosy Be, Daphne a aussitôt rallié Ambanja où ses inconditionnels admirateurs l’ont attendue de pied ferme depuis le port d’Ankify.

Une longue caravane s’est alors formée tout au long de son trajet, sous un concert de klaxons et est admirée par une foule immense massée sur les trottoirs des rues. Autant dire que la chanteuse camerounaise a été accueillie comme une véritable rock star dans la ville de cacao.  «Je suis venue à Madagascar pour la deuxième fois maintenant, après avoir assuré une série de spectacles à Nosy Be et Sambava le mois dernier. Je me sens déjà chez moi comme je me sens malgache avec cet accueil chaleureux qu’on m’a réservée», a-t-elle dit, tout en affichant un sourire rayonnant.

Lien affectif 

Durant la troisième soirée, ce furent également trois artistes de renom qui ont décortiqué l’amour sous toutes ses coutures au stade municipal d’Ambanja, à savoir Dadi Love, J Love et bien sûr Daphne. Ils ont joué à guichets fermés dans un stade municipal archicomble. Le contraire aurait d’ailleurs étonné l’observateur.

Chacun des titres de la Camerounaise a instinctivement été capté et partagé par l’assistance. Avec «Promets-moi», «My lover», «Jusqu’à la gare», «Rastafarri» ou encore sa chanson fétiche «Calée», Daphne n’a pas pu s’empêcher de descendre de la scène pour se fondre dans la masse et serrer les mains de la foule présente.

Pour l’occasion, la star internationale a convié des jeunes talents locaux à l’accompagner sur scène en tant que choristes et musiciens pour témoigner du lien affectif  qu’elle tisse dans la ville. «J’ai envisagé de mettre sur pied un projet de collaboration avec des artistes malgaches. Tout reste à venir», a-t-elle promis.

Joachin Michaël

 

 

Les commentaires sont fermées.