Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Un foot très politique

Un foot très politique

 

Une toute autre affiche inédite, du jamais vu dans le monde du ballon rond malgache, surtout après tant d’années de mainmise d’Ahmad, l’homme fort actuel de la Confédération africaine de football. L’élection du président de la fédération malgache de foot du 27 octobre s’annonce plein de suspens  si les 9 candidats ayant déposé leur dossier figureront dans la liste des présidentiables.

Et pour les amateurs et les passionnés aspirant à un avenir meilleur du sport roi malgache, le mieux serait d’organiser une élection libre et inclusive. L’idée saugrenue de vouloir exclure les candidats à craindre de la liste des éligibles est maintenant révolue. Le temps de dribble et de déconvenue est fini, le moment est maintenant venu de procéder au remplacement démocratique dans les urnes. D’autant que parmi les 9 prétendants au titre engagés, quelques uns ne sont plus à présenter aussi bien sur le terrain que dans d’autres domaines comme la politique.

Des points importants à prendre en compte dans ce match de haute volée. A citer Hery Rasoamaromaka, très connu avant tout sur la piste de rallye sous le pseudonyme Hery Be, mais a également forgé sa réputation sportive dans le foot en tant que président du club Tana Formation qui a déjà défendu à maintes reprises l’honneur du pays à l’échelle africaine. Et par dessus tout, à rappeler que Hery  R. est le secrétaire général du parti TGV.

Quant à Briand Andrianiriana, l’actuel secrétaire général du ministère des Postes, sous la houlette de Maharante Jean de Dieu, il a fait monter au pinacle le kick boxing malgache sur le plateau non seulement continental mais aussi mondial à l’époque où il était président de la fédération. Des titres de champion du monde, le kick boxing malgache en a récoltés plusieurs. Nos combattants ont même réussir à se faire un nom à l’échelle planétaire.

Neypatraiky Rakotomamonjy est aussi  de la partie. Membre de la fédération malgache de foot, c’est également l’ancien ministre des Postes et coach de la région Ihorombe. Sinon, le président par intérim de la fédération, Doda Andriamiasasoa, malgré la sanction de la Caf suite à l’événement tragique à Mahamasina dernièrement, tente encore sa chance. A ne pas oublier Raoul Rabekoto, directeur général de la Cnaps dont le club fait bonne figure actuellement au championnat. Parmi les fervents adversaires d’Ahmad lors des différentes élections fédérales, il pense avoir trouvé une occasion exceptionnelle d’assouvir ses vielles ambitions.

Pour le moment, aucun candidat n’a demandé le report ou l’annulation de cette élection.

JR.

Les commentaires sont fermées.