Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ordre des pharmaciens: miser sur l’importation des médicaments génériques

Ordre des pharmaciens: miser sur l’importation des médicaments génériques

L’Ordre national des pharmaciens de Madagascar (ONP) recommande l’importation des médicaments génériques à prix abordable.

«C’est le seul moyen de lutter contre la hausse actuelle du prix des médicaments». C’est ce qu’a indiqué hier le président de l’ONP, Tantely Rakotomalala, en marge de la célébration de la Journée internationale des pharmaciens à l’«Akany Soafonenako» Ivato, portant sur le thème, «Pharmaciens : experts en médicaments». Et cela va permettre à la majorité des ménages malgaches, en particulier, à faible revenu, d’avoir accès aux soins.

Les médicaments génériques valent 2 à 3 fois moins cher que les originaux pour une même efficacité. «La qualité et le prix abordable sont les propriétés des médicaments génériques. Le ministère et l’ONP collaborent dans ce sens pour dresser une liste», a souligné le directeur général des Etablissements hospitalo-universitaires du ministère de la Santé publique, Jean Claude Razafimahandry. Mais, les médicaments génériques ne sont pas tous recommandables.

La vente illicite en recrudescence

L’ONP désapprouve la prolifération actuelle de la vente illicite et illégale des médicaments, par des personnes qui n’ont pas reçu une formation en pharmaceutique. Sans parler des dangers que cela peut causer auprès des patients, cette situation nuit à la profession. «Comme nous vivons dans un Etat de droit, des mesures auraient dû être prises depuis longtemps à l’endroit de ces personnes», s’est exprimé le président de l’ONP.

Distinction honorifique

35 pharmaciens ont été décorés, hier, respectivement aux grades de Grand officier, Commandeurs, Officiers, Chevaliers de l’ordre national et Chevalier de l’ordre du mérite, par le Grand Chancelier de l’Ordre National, le Pr Lala Rabarioelina.

«L’environnement de travail peu favorable de ces récipiendaires ne les a pas empêchés de faire de leur mieux», a souligné Tantely Rakotomalala. De citer ensuite l’irrégularité de la disponibilité de certains médicaments courants sur le marché international, la baisse des intérêts des laboratoires pour les pays pauvres, dont Madagascar, ainsi que l’instabilité des cours de change.

Sera R.

 

Les commentaires sont fermées.