Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

IEM en Afrique: Andry Rajoelina reçu par des alliés de taille

IEM en Afrique: Andry Rajoelina reçu par des alliés de taille

Deux rencontres de taille pour le fondateur de l’IEM, Andry Rajoelina, lors de son voyage en Afrique vers la fin de la semaine dernière. Ce dernier a en effet été reçu par le président Ghanéen, Nana Akoufo Ado et celui du Sénégal, Macky Sall. Deux présidents qui ne sont plus à présenter à l’échelle africaine et mondiale.

Le 20 septembre dernier à Accra (Ghana), Andry Rajoelina a été reçu par le président Ghanéen, Nana Akoufo Ado. Durant leur entretien, les deux personnalités ont pu discuter de leurs parcours respectifs, de leur patriotisme, ainsi que de leur vision pour le continent africain.

A l’heure où les enjeux internationaux offrent des opportunités, Andry Rajoelina et Nana Akoufo Ado ont également abordé le sujet de l’autonomie et de la souveraineté des Etats africains vis-à-vis des structures internationales.

L’expérience ghanéenne a ainsi été évoquée, notamment sur le renforcement et la mise en avant des entreprises locales afin de limiter la migration des capitaux vers l’étranger, mais surtout de favoriser la croissance économique grâce à un effort de solidarité nationale.

Les différentes politiques relatives à la gestion des ressources naturelles qui font la force de l’économie Ghanéenne mais aussi sa renommée actuelle, ont également au centre de cette rencontre. Il s’agit des produits qui existent  à Madagascar comme l’or et le cacao.

«Ce fut un plaisir d’avoir pu s’entretenir avec le président Akoufo Ado, un patriote et technicien aujourd’hui devenu un exemple à suivre au sein de l’Afrique anglophone», a fait savoir Andry Rajoelina à l’issue d’un entretien qui a duré près d’une heure. Une rencontre encourageante en vue d’une coopération au beau fixe entre les deux pays.

L’émergence sénégalaise

Lors de son séjour au Sénégal, le fondateur de l’IEM a pu effectuer une visite du pole urbain de Diamniadio, une ville naissante qui marque l’émergence de l’Etat sénégalais et est considérée comme un projet exemplaire en Afrique, depuis 4 ans.

Andry Rajoelina a ensuite été reçu dans la capitale sénégalaise, Dakar, par le président Macky Sall pour un entretien de plus de deux heures. La  politique de développement rapide et concret menée par le président sénégalais était ainsi au centre des discussions.

En effet, depuis quatre ans, Macky Sall et son gouvernement ont fait évoluer en profondeur et en surface le visage et la place du Sénégal en Afrique et dans le monde.

«Mon entretien avec le Président Macky Sall m’a confirmé que ma vision de mettre en œuvre l’IEM à Madagascar est possible. Je le sais et j’en suis convaincu, l’Émergence rapide, stratégique et durable de Madagascar est possible», a indiqué Andry Rajoelina, satisfait de sa rencontre avec le président sénégalais. Il a même tenu à saluer le patriotisme et le leadership exemplaire de ce dernier.

«Les projets de développement menés par le Président Macky Sall ont considérablement modernisé le Sénégal et sont devenus aujourd’hui des projets de référence en Afrique. Nous avons les mêmes préoccupations, les mêmes défis car nos deux pays présentent énormément de similarité dans leur histoire-l’indépendance de nos deux pays déclarée la même année en 1960 – et dans leur situation économique, du moins il y a 4 ans de cela pour le Sénégal», a-t-il poursuivi.

Pour le candidat numéro 13, le Plan Sénégal émergent est un bel exemple pour Madagascar.

 

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.