Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Franck Ramarosaona – Iles éparses: «Où sont les 300 millions de dollars contractés?»

Franck Ramarosaona – Iles éparses: «Où sont les 300 millions de dollars contractés?»

Des zones d’ombre persistent encore autour des îles Eparses, faisant l’objet de convoitise en cette période électorale. Le conseiller en communication et en politique auprès de la Primature, Franck Ramarosaona, s’est exprimé sur le sujet hier.

Il semblerait que l’Etat malgache ait contracté un accord avec une entreprise pétrolière créée au Brésil à hauteur de 300 millions de dollars, payable par tranche de 100 millions. Cela, sans procéder à un appel d’offres.

Cette entreprise s’engage ainsi à exécuter des travaux d’ exploration et de construction d’un terminal pétrolier, de distribution d’hydrocarbures, d’ une raffinerie et d’un port pétrolier sur les îles Eparses.

«Nous ne savons toujours pas où sont passés ces 300 millions de dollars», a indiqué Franck Ramarosaona qui a souligné que cela a été l’une des raisons de la suspension du Fec par le FMI.

Enjeux de taille

Néanmoins, les enjeux sont de taille et il semblerait que ces îles soient très convoitées par les Britanniques et les Russes. Franck Ramarosaona fait ainsi allusion sur certaines décisions prises récemment par l’Exécutif, notamment la nomination de l’ancien ministre Ying Vah Zafilahy au poste d’ambassadeur en Russie, mais également le limogeage du responsable du Conseil d’administration de l’Omnis.

«Que se passe-t-il réellement autour de l’exploitation des îles Eparses à tel point que l’affaire s’ébruite à l’étranger ?», s’est-il interrogé. Une affaire sensible en cette période électorale.

Sur ce point, le conseiller à la Primature a souligné la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans le pays. Il appelle ainsi les candidats à présenter leur projet de société tout en évitant, «Toute provocation pouvant créer un quelconque trouble».

Franck Ramarosaona n’a cependant pas manqué de rappeler aux hauts responsables l’importance du respect de la neutralité de l’Administration, notamment les ministres, les chefs de région et de district ou encore les préfets. «Le succès des élections fera honneur au pays et au peuple malgache», a-t-il conclu.

T.N

Les commentaires sont fermées.