Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mondiaux de judo: Madagascar encore à la traîne

Mondiaux de judo: Madagascar encore à la traîne

Alors que le président de la fédération malgache de judo (FMJ), Siteny Randrianasoloniaiko, jubile d’avoir été choisi pour remettre les premières médailles du championnat du monde de Baku en Azerbaïdjan, ses judokas étaient à la ramasse sur le tatami.

La lueur d’espoir à l’entame des Mondiaux s’est transformée en cauchemar pour l’équipe nationale malgache en Azerbaïdjan ! Le petit numéro en solo de Bin Abdou Nazir (-60 kg homme) est certes la nouvelle référence nationale. Il a réussi là où les autres ont échoué, à savoir la victoire au premier combat. Mais dans l’ensemble, le constat est toujours alarmant.

Ni Brenda Andriatiana, encore moins Damiella Nomenjanahary (-63 kg dame), n’ont pas réussi à suivre le tempo donné par leur partenaire masculin. Les deux judokates ont trébuché sur  la première marche de l’escalier qui mène vers le sommet du monde.

En connaissance de cause après la défaite de Bin Abdou Nazir au troisième tour, elles ont refait la même erreur, notamment Brenda Andriatiana (-57 kg dame). Comme une touriste qui fait sa course sur le marché du coin, elle a été cueillie à froid par la redoutable sud-coréenne, Hyo Sun RI. Sur son unique enchaînement de la partie, cette dernière a mis ippon la Malgache sur un morote  bien enchaîné après 7 secondes de combat.

Pour la dernière danse de la troupe malgache aux Mondiaux, Damiella Nomenjanahary eut beau résisté  face à la canadienne Stefanie Tremblay. Mais sa défaillance sur le combat au sol s’est fait sentir et son adversaire en a profité pour immobiliser la Malgache.

Pourtant…

La FMJ devra revoir sa copie dorénavant ! La méthode qu’ elle a utilisée jusqu’ici n’a pas produit les résultats escomptés. Les compétitions internationales se succèdent mais le résultat reste le même, indépendamment des judokas en lice.

Pour pallier  cette carence de résultat, certains ont été envoyés à l’étranger pour affûter leurs armes tandis que d’autres ont multiplié les participations au niveau international. Mais rien n’a changé sous le ciel du judo malgache.

Curieusement, les jeunes réussissent mieux que les seniors, à l’instar des titres et podiums africains obtenus cette saison.

Naisa

 

Les commentaires sont fermées.