Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Commune de Sambava: le maire placé sous mandat de dépôt

Commune de Sambava: le maire placé sous mandat de dépôt

Suite à son défèrement au Tribunal de première instance d’Antalaha, le maire de Sambava, François Toto a été placé en détention préventive depuis vendredi.

François Toto dit Gida, le maire de la commune urbaine de Sambava,  soupçonné de détournement de fonds publics et de corruption, ainsi qu’un comptable et un régisseur de la commune, ont été placés sous mandat de dépôt pour une durée de 8 mois depuis vendredi dernier.

 Selon les explications, ils ont dû passer deux jours d’interrogatoire devant les enquêteurs du Bianco d’Antsiranana et ceux du Trésor public avant d’être présentés devant le parquet. Les trois autres personnes suspectées dans l’affaire, à savoir le secrétaire général et deux autres régisseurs, ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Libéré discrètement

Ce week-end, des rumeurs ont circulé dans la ville comme quoi le maire ne serait déjà plus en prison. Après vérifications, il s’agissait de fausses nouvelles.

Depuis la série d’arrestations, les partisans du maire élu sous la couleur du Leader Fanilo, ont  exprimé leur mécontentement face à cette situation. Pour eux, il s’agit d’un coup monté par rapport au contexte actuel de pré-élection.

De leur côté, certains des villageois ne sont pas tout à fait du même avis. Ils s’aperçoivent depuis quelques mois qu’il y a des démarches louches dans les réalisations effectuées dans la commune en voyant la réalité sur place. Ce qui serait à l’origine même des investigations de la Bianco.

D’après les informations, les enquêtes du Bianco au niveau de la commune urbaine de Sambava ne sont pas prêtes de se terminer car il doit également statuer sur les réclamations relatives à la gestion de la vente des terrains municipaux ainsi que les autorisations de mise en circulation des bajajs dans la ville.

Ando Tsiresy

Les commentaires sont fermées.