Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Theatre: « Manonoke Fanahy » où le marronnage sera mis en avant

Theatre: « Manonoke Fanahy » où le marronnage sera mis en avant

Depuis un an, les deux compagnies, Lolita Monga (La Réunion) et Landyvolafotsy (Madagascar) concoctent une pièce théâtrale intitulée « Manonoke Fanahy », inspirée du film japonais « Princesse Mononoke » de Hayoa Miyazaki, qui démontre l’attitude du marronnage. Après avoir effectué deux résidences de création, l’une s’est tenue à La Réunion et l’autre à Madagascar, les deux compagnies sont actuellement prêtes à présenter cette pièce au grand public, en effectuant une tournée nationale au pays. Après avoir été à Toamasina, elles se trouvent désormais dans la capitale pour quelques prestations. Elles donneront ce jour un spectacle réservé aux élèves à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, tandis que demain, le grand public sera attendu à partir de 15 heures.

« Dans cette pièce, nous allons mettre en avant le marronnage », a annoncé Lolita Monga, directrice du centre dramatique de l’océan Indien depuis 10 ans. Mais que veut dire exactement le mot marronnage ? « Il existe une nuance entre la fuite et le marronnage. Ce dernier est une attitude qui consiste à chercher la liberté. La Réunion regorge d’histoires de marronnage, notamment celle des esclaves venues de Madagascar. Donc, étant descendante de ces marrons, je suis ravie de travailler avec une troupe malgache », a-t-elle expliqué.

Le spectacle racontera donc ce retour des marrons à l’état sauvage, en contact avec la nature et deviennent même ses défenseurs. « La pièce sera pleine d’effets sonores. Rola Gamana nous a spécialement confectionnés des instruments en bambou pour effectuer divers bruits, tels que les cris d’oiseaux », a ajouté l’un des membres de

la compagnie Lolita Monga. Après ce spectacle, les deux troupes vont rejoindre Antsiranana et Nosy Be.

Holy Danielle

 

 

Les commentaires sont fermées.