Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Epidemie de peste pulmonaire: un décès suspect à Ambalavao

Epidemie de peste pulmonaire: un décès suspect à Ambalavao

L’épidémie de peste refait surface dans certaines zones. Un décès suspect de peste pulmonaire est survenu vendredi dernier dans le district d’Ambalavao, selon des sources concordantes. C’est le deuxième décès suspect enregistré depuis le début de la période de prolifération de cette épidémie dans le pays, qui s’étale du mois d’août au mois d’avril.

Les autorités sanitaires sont sur le qui-vive. Ces dernières effectuent actuellement une descente dans la ville d’Ambalavao, suite à une suspicion de décès causé par la peste pulmonaire, qui a eu lieu vendredi au Centre hospitalier

de référence du district (CHRD) de cette localité. « Il s’agissait d’une femme issue d’Anjomà, une zone rurale de ce district», d’après des sources locales ayant requis l’anonymat. Ces dernières de noter que « les autorités sanitaires locales procèdent depuis quelques jours à la sensibilisation de la population sur les mesures d’hygiène à adopter face à une telle situation ». Sur ce, « Des informations sensibilisant les habitants sur les comportements à adopter pour lutte contre la propagation de l’épidémie sont affichées partout dans la ville », ont-elles témoigné.

Un responsable au sein du service régional de santé de Fianarantsoa a confirmé l’existence de cette suspicion de mortalité due à la peste à Ambalavao, en soulignant que des responsables au sein du ministère de la Santé et des représentants des Partenaires techniques et financiers (PTF) sont déjà sur les lieux pour analyser la situation. Mais, ce dernier a déclaré n’avoir aucun surplus d’information sur le sujet. Par contre, les responsables sanitaires du district d’Ambalavao ont refusé de confirmer ou d’infirmer l’information, sous prétexte que seuls les responsables au sein du ministère de tutelle sont habilités à donner de telles informations.

Un autre décès à Ankazobe

D’après les informations, ce n’est pas la première mortalité liée à cette épidémie durant cette période de sa prolifération dans le pays. « Le 31 août, un garçon de six ans, dans le village de Mananetivohitra, de la commune de Fiadanana, district d’Ankazobe, a succombé sur-le-champ de suite d’une suspicion de peste bubonique », a informé une source au sein du ministère de la Santé.

Un quadragénaire issu du même village a été testé positif à la peste bubonique. Mais, ce dernier a pu sortir indemne, car il a obtenu à temps les soins nécessaires au sein d’un Centre de santé. La situation est désormais maîtrisée étant donné que les Agents communautaires locaux ont assumé leur responsabilité en alertant les autorités sanitaires locales. D’ailleurs, la chimioprophylaxie de contact et la désinfection pour éviter la propagation de la bactérie ont été menées dans ce village recensant quelque 113 individus.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.