Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Boeny: le Bianco passe de mains

Boeny: le Bianco passe de mains

Changement à la tête du Bureau interrégional du Bianco de Mahajanga. Le colonel Edmond passe le relais à Olivier Andrianirina Ratsimbazafy pour l’accomplissement de ses missions dans la stratégie nationale de lutte contre la corruption dans la région Boeny.

Le Bianco réitère sa détermination à éradiquer la corruption à Madagascar, en dépit des résultats relativement négatifs annoncés par Transparency International. Ces résultats mentionnent la régression conséquente de notre pays dans le classement de cet organisme sur l’indice de perception de la corruption.

Le directeur général du Bianco, Jean-Louis Andriamifidy l’a encore affirmé lors de la cérémonie de passation de service entre le directeur interrégional de Mahajanga, le colonel Edmond et son successeur Olivier Andrianirina Ratsimbazafy, mercredi dernier. Le DG a remercié le directeur sortant de son bravoure et de son apport dans le cadre de ses missions. Il a tenu à rappeler d’ailleurs que des lois, telles que la loi générale sur la corruption, la loi sur les Pôles Anti-corruption qui remplaceront la Chaîne pénale anti-corruption, ont été adoptées et d’autres en voie de l’être, pour démontrer la volonté de l’Etat dans cette lutte. Le nouvel homme fort de la lutte contre la corruption du bureau régional de Mahajanga, pour sa part, n’a pas manqué de confirmer devant les autorités présentes sa détermination à partager la vision générale de la politique mise en œuvre dans ce sens.

L’élection présidentielle, notamment en ce qui concerne le financement des campagnes électorales et la déclaration du patrimoine des candidats avant l’élection, reste toutefois un enjeu de taille pour tester l’efficacité et la crédibilité du Bianco. Madagascar est actuellement classé au 155e rang sur 180 pays en matière de corruption, en perdant 10 places par rapport à l’année 2016.

Manou

 

 

Les commentaires sont fermées.