Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Technologie: focus sur la sécurité informatique des entreprises

Technologie: focus sur la sécurité informatique des entreprises

Consciente des enjeux de la sécurisation informatique des entreprises, l’Unité d’incubation entrepreneuriale et de l’emploi (UIEE) a organisé samedi dernier une conférence sur le thème « La sécurité informatique des entreprises » dans les locaux du Point d’information et de formation utilisant les Tic pour le développement durable (Pif Tic) à Ampefiloha.

L’évènement a été soutenu par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), en collaboration avec Social media watchdog Madagascar (SMWM). Une occasion pour sensibiliser les jeunes, les particuliers et les entreprises aux risques et conséquences des attaques et piratages informatiques.

De nombreux panelistes œuvrant dans le domaine venant de BocaSay Madagascar, du Pif Tic, Vanilla Pay et Habaka ont exposé des phénomènes autour de la sécurité informatique des entreprises, ainsi que les risques dans l’utilisation des Tic et des paiements en ligne qui deviennent monnaie courante à Madagascar.

Madagascar n’est pas épargné  

En effet, Madagascar ne peut pas échapper à ce phénomène de «hackers». A citer le cas de l’Institut national de la statistique (Instat) qui en était victime au début de l’année 2015.

Safidiniaina Razfiarison, graphic designer de Habaka, a noté que les menaces viennent plutôt de l’intérieur que de l’extérieur. «Certes, il est nécessaire d’investir dans des systèmes de protection informatique de pointe, mais déjà, il faudrait veiller à ce que le personnel de l’entreprise en question ne contamine le système en soi», a-t-il expliqué.

Hery Rakotoarison, DG de BocaSay Madagascar, a pour sa part fait savoir que

«C’est en Asie et en Europe que les problématiques informatiques sont économiquement intéressantes».

Selon lui, «les fraudes sur les paiements en ligne valent plus de 150 millions d’euros chaque année en Europe. Le paiement par carte est le plus ciblé». L’impact économique lié à ces problèmes informatiques n’est nullement négligeable.

Arh.

Les commentaires sont fermées.